31 août 2019

le petit garçon qui s’ennuie en face de son papa, en terrasse

Quelle image n’ai-je pas vu en passant, sur mon vélo, hier après-midi, alors que je rentrais de ma quatrième séance de cinéma en quatre jours (les affaires reprennent, n’en déplaisent aux autres ronchons de service que moi) ! Je venais d’entrer dans la rue Notre-Dame, qui elle, n’a pas pris feu, en avril dernier et dans laquelle, jusqu’à preuve du contraire, on ne parle pas de pollution au plomb. Ce que j’ai vu et qui m’a frappé, c’est d’avoir aperçu, le temps de passer devant eux, sur une terrasse, un père et son enfant, d’une... [Lire la suite]

24 juillet 2018

un peu de douceur dans quel monde de brutes ?

Avertissement : ce billet est un billet d’humour à prendre au deuxième degré. Oui, madame la juge, oui, je le reconnais, je l’ai frappée. En même temps, elle l’avait bien cherchée. Ce qui m’a énervé ? Ce qui m’a énervé, c’est quand elle m’a sorti une énième connerie comme celles qu’elle doit lire dans ses romans d’amour ou ses magazines pour bonnes femmes. Oui, je sais ce que je dis. Comme si elle n’avait que ça à faire de ses journées. Et moi, quand je rentre, souvent, la table n’est pas mise, le repas n’est pas prêt et le... [Lire la suite]
27 juin 2017

un coup pour rien

Au troisième top, il devait être exactement 11h37 et je peux vous dire qu’alors, il faisait chaud. Lourd. Pesant. Et d’être dans la voiture avec l’impression d’avoir du chauffage plus, alors que je ne l’avais même pas mis, ça augmentait cette sensation de pénibilité. Je me suis levé à 2h45, cette nuit, hei hi, hei ho, pour aller au boulot et là, je n’avais qu’une hâte, qu’une seule idée en tête, rentrer chez moi et me défaire de mes vêtements du matin pour me mettre à l’aise. Attendre dans sa voiture n’est pas agréable même si ce... [Lire la suite]
09 juillet 2015

vibices

L’autre jour, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai lancé un débat au boulot, avec mes trois collègues, celles et celui qui partagent le même beau que moi plus celle qui était venue nous dire bonjour. Et c’est amusant parce que, rien que de partir d’un mot peu plaisant, on en a fait une demi-heure et en plus, on a appris plein de choses. Merci qui ? Et moi, comme je ne suis pas égoïste, je m’en viens le partager avec vous, ami(e)s lecteur(trice)s. Parce que je suis comme ça, moi, râleur mais avec un bon fond. Merci qui ? Merci... [Lire la suite]