15 mai 2016

perturbations en cuisine

Dimanche. Onze heures. De retour du marché, je ne vais pas tarder à préparer mes asperges pour demain. Les faire cuire un peu à l’eau afin de les préserver au mieux. Et je vais couper les poireaux pour les mettre au réfrigérateur, histoire de bien les conserver eux aussi. Les fraises, je vais les mettre dans une boîte hermétique et le reste, sur le balcon. Même s’il est prévu qu’il fasse vingt degrés dehors, ça sera toujours moins chaud que dans l’appartement et surtout, plus aéré. Les légumes et les fruits aiment bien être à l’air... [Lire la suite]

02 juillet 2015

gloutons d'anniversaire

Ma cousine est venue me claquer une bise au bureau mais sans prendre de poisson, cette fois. Donc, elle n’est pas venue aux aurores mais à l’heure du déjeuner et comme je l’avais imaginé, en découvrant à quelle heure elle allait arriver, quand elle m’a proposé que nous déjeunions ensemble, non seulement j’ai dit oui mais en plus, je lui ai ajouté que j’allais moi-même le lui proposer. Le temps de terminer deux ou trois choses avec mon binôme, elle est allée au centre commercial, à quatre stations de tram de là pour faire un peu de... [Lire la suite]
28 février 2015

dans la dignité

Ce matin, alors que j’étais au travail depuis plus d’une heure, il était à peine cinq heures, heure où Paris s’éveillait en d’autres temps, ça m’a pris comme une envie de fraises en plein hiver ou comme une envie de choux de Bruxelles en plein été. Vu que j’allais m’y rendre, à la réunion de cet après-midi, à Mérignac. Une réunion d’information en prévision de la future loi sur la fin de vie. Sur une éventuelle future nouvelle loi sur la fin de vie. Un truc qu’il serait bon de valider une fois pour toutes afin qu’on puisse passer à... [Lire la suite]
24 octobre 2014

lueurs matutinales

Ce que j’aime le plus, au petit matin, c’est quand la ville dort mais plus moi. Quand la ville n’est plus polluée de rien. De si peu de véhicules à moteur… de si peu de piétons noctambules imbibés pour la plupart, fatigués pour tous… de si peu de singes hurleurs… de si peu de bruit et de fureur, de bruit et de mouvement, comme si tout avait été débranché. Sauf moi. Ou même si je l’avais été, moi-même, je serais le premier à être sorti de son état léthargique. Combien j’aimerais être et rester le seul, bien souvent. Combien cet état me... [Lire la suite]
18 mai 2014

des odeurs nuisantes

C’est étrange, je ne sais pas ce qui m’arrive ce soir, mais je te regarde comme pour la première fois… Non, pardon, je me suis trompé. Ça commence comme la chanson de Dalida et Alain Delon, Paroles Paroles mais je me suis juste embrouillé les pinceaux, mélangés les panards, mixé les panais ( ?) car je voulais seulement dire que : c’est étrange, je ne sais pas ce qui lui est arrivé, à ce mec, dans la rue, tout à l’heure mais franchement, il y a de quoi se le demander. Et je me le demande. Et je me remercie de m’être posé la... [Lire la suite]
20 avril 2014

tu as vu, c'est dimanche, Pascal

Il n’y pas que des Pascal célèbres et pourtant, même des pas connus, je n’en ai pas beaucoup rencontré dans ma vie, tant au niveau personnel qu’au niveau professionnel. Le passage à niveau de l’un à l’autre étant parfois tellement ouvert que ça a pu se mélanger. Aucune barrière, aucun garde-barrière et vogue la galère, roule la Micheline et s’en vont à l’infini les rails. Et pour les Pascal célèbres, c’est vraiment embêtant un jour comme aujourd’hui, car c’est aujourd’hui dimanche, tiens, voici des roses blanches car des roses... [Lire la suite]
23 décembre 2013

on ne dit pas "je veux"

Quand j’étais petit, on m’a appris à ne pas dire « je veux », mais « je voudrais », « il me plairait », « il me saurait particulièrement gré d’avoir le bonheur d’avoir… » sans oublier le « s’il te plaît », à la fin, sinon, je pouvais demander plusieurs fois sans jamais avoir ce que je voulais. Ce que j’aurais aimé avoir. Ce qu’il m’aurait été particulièrement gré d’avoir le bonheur d’avoir… », je pouvais toujours courir, je n’aurais rien eu. Que dalle. Que t’chi. Peau de balle.... [Lire la suite]
15 mai 2013

j'ramène ma fraise

Vous savez, c’est très intéressant de faire ses courses avec discernement. Enfin moi, en général je les fais toujours seul, tout du moins en ce qui concerne l’alimentation mais de plus en plus souvent, je les fais avec discernement. Et parfois avec circonspection. Néanmoins. Et nonobstant. Parce que ça me fait plaisir d’écrire ces deux prépositions adverbiales qu’on n’utilise pas si souvent que ça. Surtout si c’est à bon escient. Dont acte.  Oui, or donc, je fais mes courses avec jugeote parce que sinon, je sais pas si vous... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,