06 août 2018

brumisation érotique ?

Hé, Chouchou ! Tu peux venir me brumiser, s’il te plaît ? Avec une bombe d’eau, évidemment. Je n’ose pas imaginer à quoi tu pensais !... Comment ? Tu as chaud, toi aussi ? Eh bien, tu te brumiseras après moi mais s’il te plaît, je suis plus vieux que toi, donc, plus fragile et, par conséquent, appartenant à la catégorie des personnes à risque, alors toi, vu ton âge, ta vigueur et tes formes en général, tu passes après, merci. Attends, je retire mes lunettes, avant, sinon, je ne vais plus rien y voir, après.... [Lire la suite]

07 mai 2018

le coup du lapin

Finalement, ça ne doit pas être si facile que ça, d’être un lapin. Si on y regarde de plus près voire de très près, c’est un animal qui n’est pas spécialement protégé contre ses prédateurs. C’est vrai, prenez le fait qu’il ait surtout deux ou trois dents bien acérées mais qui ne lui permettent pas de mordre réellement son adversaire au point de le tuer. Prenez aussi le fait qu’il a des griffes mais pas au point de blesser mortellement ses assaillants. Et puis, il a beau avoir deux grandes oreilles et une petite queue en boule, on ne... [Lire la suite]
09 octobre 2017

Paul et non pas Virginie mais Fanny

Hier, j’ai vécu un dimanche à la campagne. Chez Paul et Fanny. Normalement, j’aurais dû écrire chez Fanny et Paul, afin de mettre Fanny en premier (je la connaissais avant son mari et la galanterie, ce n’est pas grossier, à ce que je sache) mais je trouve qu’à l’oreille, ça sonne mieux de mettre le « et » entre Paul et Fanny que dans l’autre sens. Enfin tout ça, je dis ça, je dis rien, c’est juste parce que j’aime que les choses soient claires, nettes et précises. Tout comme mettre les points sur la gueule des... [Lire la suite]
30 septembre 2017

un beau soleil intérieur

Je ne saurais pas dire si j’ai beaucoup aimé le film ou plutôt, je saurais très bien expliquer pourquoi je ne l’ai pas trop aimé. Parce que tout est une question de nuances et de point de vue. C’est exactement ce que ça m’a semblé démontrer, dans ce film, Un beau soleil intérieur. De Claire Denis. Avec Juliette Binoche, entre autres. Avec Juliette Binoche, surtout. Un film sur les valses-hésitations d’une femme qui rêve d’une vie amoureuse mais qui a l’air de tout faire pour que ça ne marche jamais. Ce n’est pas facile, au jour le... [Lire la suite]
09 juillet 2017

le toit ouvrant

« Mais Stéphane, pourquoi tu te promènes avec cette vitre teintée, contre toi ? » « Hein ? Quoi ? Ah ça ? C’est simple, c’est mon toit ouvrant. » « Ton toit ouvrant ? » Quand je sors en ville, c’est super pratique. Selon le temps qu’il va faire, ça me sert toujours à quelque chose. En premier, s’il ne fait ni chaud, ni froid, ce qui ne me fait ni chaud, ni froid, en général, je l’emporte avec moi car on ne sait jamais. On n’est pas à l’abri d’une ondée, d’un gros orage ou d’un... [Lire la suite]
01 octobre 2016

Le patron m’a offert 6 mètres de tissu rayé que je trouve très beau. Le tissu. Je précise que c’est le tissu que je trouve très beau. Pas les 6 mètres. Sinon, j’aurais mis un « x » à très beaux. Enfin, à beaux mais pas à très, évidemment, cette question ! C’est un tissu rayé avec du vert (deux nuances), du jaune (deux nuances aussi) et deux nuances de gris. On aurait pu en avoir 50, des nuances de gris, mais je ne suis pas très attaché à cette couleur en particulier. En fait, je dis ça mais si, un peu quand même. ... [Lire la suite]
06 juin 2015

festival de cannes

Le patron m’a prêté deux cannes, une avec le haut arrondi en demi-cercle et l’autre avec une espèce de manche. Je me suis servi des deux mais je n’ai aucune préférence pour l’une ni pour l’autre. Il m’en a prêté deux au cas où mais je ne peux pas dire que j’en ai vraiment besoin pour marcher car je peux tout à fait me déplacer depuis le premier jour de l’intervention si ce n’est que pour sortir dans la rue, mieux vaut malgré tout prendre des précautions. On ne sait jamais. On a vite fait d’être bousculé et la canne peut alors servir... [Lire la suite]
28 décembre 2014

grelin grelin

Hier soir, trop fatigué pour me laver les dents normalement, debout, devant le lavabo et face à cet autre qui me mate toujours quand je suis dans la salle de bains, derrière le miroir en coin, je me suis dit : "Et si je ne me les lavais pas ?  Qui s'en rendrait compte ?" L'autre, en face de moi, a levé le pied pour rétorquer derechef : "Moi, je m'en rendrai compte si tu as une haleine de chacal !" Alors, j'ai trouvé la parade : j'ai mis du dentifrice sur ma brosse à dents, j'ai porté cette dernière à ma bouche mais vraiment,... [Lire la suite]
14 décembre 2014

les jours qui tombent

En ce moment, les jours tombent comme des feuilles comme s’ils n’avaient qu’une hâte : celle de passer à autre chose. Et rapidement, en plus. Comme s’ils étaient pressés de se retrouver en janvier pour avoir un peu plus de temps à eux. Comme si eux aussi, ils aimeraient mieux que les fêtes de fin d’année soient déjà passées, terminées, derrière nous. Des choses largement périmées. Des jours en obsolescence. Comme si c’était déjà programmé. Qui s’occupe de tout ça, quelque part ? Est-ce automatique ? Et c’est peut-être... [Lire la suite]