10 juillet 2016

la phase finale

Aujourd’hui, c’est dimanche mais cette fois, pas de rose blanche, juste l’envie de se reposer, comme l’a fait le seigneur, au septième, alors qu’il n’avait eu de cesse de travailler, ce que j’ai fait, moi aussi, pendant toute la semaine. Non pas que je me prenne pour une divinité mais quand même, j’ai donné un sacré coup de collier, pendant plusieurs jours et là, soudain, mon corps me demande d’appuyer sur le bouton pause et d’aller voir ailleurs si j’y suis, si l’herbe est plus verte et le temps plus clément. Surtout que ce dimanche... [Lire la suite]

06 juin 2016

on s'en foot, non ?

Personnellement, oui. J’avoue que je m’en foot complètement. Autant je m’étais pris au jeu, en 1998, après avoir craint le mondial en France que là, cette année, je m’en contrefoot. Je n’attends qu’une chose, c’est que ça soit fini et qu’on passe à autre chose. Car quand ça sera la finale, normalement, je devrais avoir déménagé et ça ne sera pas de trop. Mais bon, en même temps, il ne faut pas perdre de vue qu’après l’Euro, ça va être le Tour de France. Il y a un côté gavage, avec ces événements sportifs. Je ne veux pas être médisant... [Lire la suite]
04 juin 2016

les Bleus ne seraient donc pas représentatifs ?

En ce moment, avec toutes ces grèves, toutes ces inondations catastrophiques et toutes ces petites histoires politiciennes, on en aurait presque oublié le fait que l’Euro de foot commence la semaine prochaine, dans notre pays, en plein état d’urgence, les pieds dans l’eau et sans train pour transporter les voyageurs. Moi, c’est simple, je dis bravo de chez bravo. Mais c’est sans compter sur un épi-événement qui vient de se produire, sans doute bien trop important dans la tête des medias et des gens qui en sont à l’origine. Je dis... [Lire la suite]
05 avril 2016

tous aux abris

Hier soir, au moment d’aller me coucher, j’ai vécu des choses étranges mais pas du tout pénétrantes, pas comme certains rêves car là, je suis sûr que je n’étais pas en train de dormir, non, non, non, j’étais bel et bien réveillé et j’ai même eu un peu de mal à trouver le sommeil, ensuite. C’est souvent comme ça quand je suis perturbé. Énervé. Stressé. Là, je pense que j’étais surtout un peu perturbé. Voire troublé. Déjà, c’était lundi soir et tout le monde sait (tous ceux qui me connaissent, en tout cas que pour moi, le lundi soir,... [Lire la suite]
05 avril 2015

un dimanche, mais pas que

C’est aujourd’hui dimanche (tiens, ma jolie maman…) mais pas que. Ce n’est pas que dimanche. C’est avant tout un jour ensoleillé, frais mais ensoleillé. Un jour de repos hebdomadaire très laïc pour moi. Si ce n’est que presque tous les magasins sont fermés et qu’il y a moins de monde dans la rue Ste Catherine parce que, la rue Ste Catherine, un jour ouvré, c’est la cohue permanente, l’affluence de tous les jours et pas que des grands jours. Et si ce n’est encore qu’il y a Michel Drucker sur France 2, cet après-midi et ce soir, avant... [Lire la suite]
14 juillet 2014

le procès de l'été

Hier, ce fut une journée qui a fait grise mine tout à son long et je dois en avoir quelques séquelles ce matin. Je me suis levé à l’envers ou du pied gauche ou à moitié seulement, qui sait ? En tout cas, hier, c’était dimanche pour tout le monde et aujourd’hui, c’est dimanche pour tous les autres mais pas pour moi. Comme un dimanche de rattrapage avec, cette fois, ce qui a manqué hier : du soleil. Il est prévu du soleil et pour nous montrer sa bonne volonté, il est déjà présent dès le début de la journée. Il n’y a guère... [Lire la suite]
06 juillet 2014

mondialement raté

Je n’ai pas du tout été affecté de l’élimination de la France au Brésil pour le Mondial de Foot car, à vrai dire, le foot, j’en n’ai un peu rien à foot. Pour rester le plus poli possible. Non pas que ça me désintéresse totalement voire absolument mais sur une échelle de 1 à 100, mon niveau d’attention serait de l’ordre de 6.52% pour ne pas dire 7%. Car il faut savoir rester précis quand on annonce des chiffres ou alors, on ne les annonce pas. Et ces presque 7% (au deuxième coup, on peut arrondir), ils sont juste dus au fait que j’aime... [Lire la suite]