13 février 2017

un canard déchaîné ou une oie blanche ?

C’est très amusant de voir quand le fictif rejoint le réel car je viens de découvrir que le prénom Pénélope, étymologiquement, ça vient d’un mot grec qui signifie canard ou oie sauvage. Et quand on sait que les ennuis de son Fillon de mari ont été révélés au grand public par le Canard Enchaîné, excusez-moi, mais moi, ça me fait sourire voire rire. Peut-être pas aux éclats non plus, il ne faut rien exagérer mais ça me faire sourire parce que ça satisfait mon côté cérébral et ça titille mon goût de la chose drôle. Ça excite la partie de... [Lire la suite]

09 février 2017

100 000 euros en espèces, je vous prie

Finalement, j’en connais des qui préfèrent quand je parle de monsieur et madame Fillon. Mon billet sur les anecdotes au sujet d’enfants morts n’a pas eu le succès escompté. Tout compte fait, ça prouve que les journalistes ont bien raison de continuer de nous abreuver jusqu’à plus soif de ces histoires politico-politiciennes puisque les gens en redemandent. L’information, le nouvel opium du peuple ? J’en connais deux qui doivent se frotter les mains en prenant un verre au comptoir du bar « Le bon paradis », je parle de... [Lire la suite]
08 février 2017

avec Sophie la girafe, ça ne serait pas arrivé

On ne va peut-être pas ressasser tous les jours les mêmes histoires, c’est pourquoi je me propose de prendre un bol d’air et aujourd’hui, ne pas évoquer l’affaire Fillon and Co autrement que pour dire que je ne vais pas en parler. J’ai envie d’autre chose. J’ai envie de choses plus légères. Alors, je vais évoquer certains faits divers qui vont assurément faire diversion. J’ai entendu dire à la radio, ce matin, qu’une nounou girondine venait d’être condamnée à deux ans de prison dont un fictif pour homicide involontaire par imprudence... [Lire la suite]
27 septembre 2016

la rue fantôme

J’habite dans une rue fantôme. Et c’est peut-être pour ça que les précédents propriétaires ne sont pas restés plus de douze mois dans cet appartement vu qu’ils l’ont mis en vente au bout de neuf mois. Et quand on la voit, elle, à son âge et avec son air étriqué de vieille fille pourtant mariée, on sait que ces neuf mois n’ont pas pu équivaloir à une grossesse qui aurait pu lui faire changer d’avis. Non, si ça se trouve, comme elle ne rigole que lorsque la comète de Halley passe dans le ciel, autant vous dire que ça fait déjà belle... [Lire la suite]