10 avril 2020

rimes riches (poèmes garantis sans coronavirus)

… Dans l’immobile De ma vie intérieure Solitude tranquille Feutrée par l’épaisseur   Dans le noir lumineux De ma vie intérieure Être à soi pour deux Mesurer la lenteur …   Arielle Burgelin (C’était un peu bruyant) ************************************************* … Je me demande dans quel lit se couche le soleil Je me demande où les nuits passent leurs journées Je me demande pourquoi la nuit tombe pourquoi le soleil se lève. Je me demande aussi s’il y a encore des étoiles derrière les nuages. Je... [Lire la suite]

08 avril 2016

cadavres exquis

À près de cinquante-sept ans, j’ai eu cette chance incroyable de ne jamais avoir eu l’occasion, de ne jamais avoir été obligé de voir un mort en vrai. De voir un cadavre. De voir un corps inerte, les mains jointes, les yeux clos, allongé sur un lit dans une ambiance on ne peut plus feutrée, avec quelques bougies et des odeurs d’encens pour en masquer d’autres. Je n’ai jamais vu un mort à qui ça venait juste d’arriver, non plus. C’est-à-dire que je n’ai jamais vu un accidenté de la route qui venait d’être tué sur le coup. Ni même un... [Lire la suite]
28 mars 2015

la fête à la grenouille

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Il fait un temps à ne pas mettre le nez dehors au risque d’en revenir humide voire trempé. Alors, à moins d’être d’une humidité maladive ou d’avoir un caractère bien trempé, ce n’est pas forcément la chose la plus agréable à subir. Surtout après ces quelques jours d’ensoleillement sec. Comme peuvent l’être le champagne et le cidre. Pas de quoi tomber dans les pommes non plus, hein ? Il pleut, il bruine, c’est la fête à la triste mine quand on se promène dans les rues, la tête... [Lire la suite]
13 juillet 2014

un calme dimanche de juillet

C’est étrangement calme dans la rue, ce matin, à 8 heures, en ce dimanche de juillet. C’est d’autant plus calme que même le ciel semble être un peu comme hésitant. Il y a plus de nuages que de bleu mais ce ne sont pas des nuages comme ça devrait en être, non, vous savez, comme ceux qui font que les enfants jouent à reconnaître des choses dans leur forme. Pas comme ces nuages qui semblent parfois négligemment jetés dans l’azur comme si quelqu’un les avait oubliés là. Des nuages de beau temps d’été, juste ce qu’il faut pour avoir autre... [Lire la suite]