04 juillet 2017

quand ça ne veut pas, ça n'est pas la peine d'insister

Et pourtant, je viens quand même de me lancer dans la préparation de feuilletés jambon et fromage mais je peux vous dire qu’après une petite sieste de près de quatre heures, je n’avais pas spécialement d’allant ni d’envie. Besoin de rien, envie de quoi ? J’ai la tête au bord de l’explosion nucléaire tant j’ai mal, j’ai les jambes lourdes comme si je n’allais pas pouvoir avancer. J’ai mal à la nuque comme rarement. Et aussi dans le bas du dos. Tous les signes d’une fièvre mais sans température. Il y a des jours comme ça où ça ne... [Lire la suite]

01 juillet 2017

pendant ce temps-là, la vie continue, même et surtout en cuisine

Pendant ce temps-là, pendant ce temps de tristesse et de grisaille qui n’a rien d’un premier juillet, la vie continue même et surtout en cuisine. Ne me demandez pas pourquoi j’ai ressenti ce besoin pressant de me mettre à faire du sucré (ça m’a pris hier en faisant mes courses) alors que je crois que je suis toujours plus enclin au salé. Et au salace ? Oui, bon, parfois, je l’admets mais on n’est pas ici pour faire du déballage même si c’est un peu la coutume, désormais, sur la toile. Je disais donc que j’ai eu envie de me... [Lire la suite]
07 janvier 2017

la reine des

Non, ça n’était absolument pas prévu. J’avais même dit non. Non à ce qu’elle vienne en fin de matinée car je ne voulais pas avoir à préparer le déjeuner pour trois, un samedi midi, en sachant que la troisième est quelqu’un que je ne considère pas assez comme intime. Et j’avais dit non à la fin de l’après-midi car je ne voulais pas préparer le dîner pour trois un samedi soir pour quelqu’un de que je ne considère pas comme… euh, je vais éviter de me répéter inutilement, d’accord ? Alors, quand le président m’a dit qu’elle... [Lire la suite]
12 octobre 2014

cauchemar en cuisine ?

De prendre ma journée, hier matin en prévision du dîner d’hier soir. Nous étions huit à table, ce qui n’arrive pas souvent, chez moi vu que c’est le nombre maximum de convives possibles autour de la table sans qu’on ne commence à se sentir à l’étroit. Ou alors, il faut prévoir un buffet dînatoire avec tout le monde debout. Mais non, hier soir, je voulais faire un dîner assis. D’autant plus assis que nous devions faire une visite de Bordeaux qui durait trois heures en théorie mais trois heures trente en pratique. Alors, s’asseoir pour... [Lire la suite]