26 juin 2018

et la tortue, cette idiote, qui respire par les fesses

On savait déjà que l’oursin n’avait qu’un seul orifice qui lui sert à la fois de bouche et d’anus (c’est pour ça que je n’en ai jamais embrassé un langoureusement car je me suis toujours méfié, si jamais il était en mode anus, je n’aurais pas aimé lui rouler un patin – remarquez, en même temps, comme dit Macron, je n’ai même jamais une simple bise à aucun oursin. Je n’en ai jamais eu dans mon assiette non plus. Je sais juste que ça pique. Et que les amateurs disent que c’est très bon. En dehors de ça, les oursins et moi, ça fait deux.... [Lire la suite]

07 juin 2017

à cheval sur deux mondes

Quand on se réveille, comme moi, à l’instant, d’une sieste d’un peu plus de deux heures, on est un peu comme à cheval sur deux mondes. J’ai donc une fesse dans le monde onirique de quand on dort et l’autre dans celui, bien plus ancré dans la réalité de la vraie vie, celle, courante, d’au jour le jour. J’en suis là. Hésitant à choisir dans lequel de ces deux mondes, je vais passer mes deux prochaines heures. Voire plus. J’ai les yeux un peu humides de trop de bâillements, depuis quelques minutes. J’ai l’esprit un peu ailleurs, un peu... [Lire la suite]
28 octobre 2016

3 façons de montrer ma colère

Je ne suis pas plus sanguin que ça tout simplement parce que je n’en ai pas les moyens physiques. Je n’impressionne personne vu que je suis baraqué comme un far aux pruneaux. Ni grand, ni costaud, oui on peut dire que je n’ai pas l’allure d’un rugbyman. Donc, je ne cherche jamais la bagarre mais quand c’est trop, c’est trop (pico) et voici le pourquoi du comment. J’arrive du boulot, au passage, j’ai fait quelques courses pour le week-end, surtout pour emporter des choses à Biscarrosse où nous allons passer notre samedi (après mon... [Lire la suite]
20 juin 2016

la sixième raie publique ?

Il y a quelques semaines, j’avais très souvent mal à ma fesse gauche, du côté où passe le nerf sciatique et ça pouvait me lancer jusque dans les adducteurs voire dans les muscles testiculaires (ah bon ? On n’a pas de muscle dans les gonades ? Pourtant, je croyais mais tout le monde peut se tromper… il n’y a pas de honte à cela) et j’avais commencé une série de dix séances chez un kiné qu’on m’avait recommandé mais je n’en ai fait que deux car dès la seconde, j’ai eu plus mal après qu’avant. Et ce, pendant plus de trois jours... [Lire la suite]
30 janvier 2016

cul par-dessus tête

C’est triste voire dommageable de commencer son congé de fin de semaine avec un mal de tête qui a tout l’air d’être une migraine qui s’est déguisée pour tenter de passer inaperçue, à quelques jours de certains carnavals. Mais je ne suis pas né de la dernière pluie et je l’ai bien reconnue, sous ses airs de ne pas y toucher. Elle est venue comme ça, sans être invitée, ce matin, alors que j’étais à mon boulot, que je me suis d’abord cru la tête à l’envers car j’ai commencé très tôt, comme tous les samedis. En réalité, au fur et à mesure... [Lire la suite]
15 juillet 2014

grecque en équilibre

Quand on me demande si je peux citer rapidement trois des plats qui me font le plus plaisir à manger ou même, à imaginer que je vais les manger, en général, il y a les gambas flambées au pastis (et pourtant, je n’aime pas en boire, du pastis, ni aucun alcool, en général) avec un tartare de tomates ; il y a tous les risottos, en général et il y a la salade grecque. Pour cette dernière, j’ai eu la révélation en 1987, quand je suis allé là-bas pour la première fois et une fois la première bouchée un peu âpre de feta véritable, j’en... [Lire la suite]