01 septembre 2019

il ferme les yeux quand il fait pipi, lui

Lui, je sais qu’il ferme les yeux quand il fait pipi. Je me suis déjà retrouvé face à lui alors qu’il avait besoin d’uriner et j’ai tout vu. Mais lui, non. D’ailleurs, mon souvenir est un peu flou car je me demande pourquoi j’étais face à lui. En général, quand on est envoyé en miction, on tourne le dos aux autres. Mais lui, non. Et en plus, non seulement il reste de face mais il ferme les yeux. C’est un cas, ce mec. En même temps, ça ne mange pas de pain, on est tous foutus pareil (à peu près, dans les grandes largeurs voire dans les... [Lire la suite]

13 janvier 2018

obsession horizontale

Je fais une telle obsession de faire la sieste, tout le temps, dès que je me lève à dès que je vais me coucher pour de vrai, le soir, que je me demande si ça n’est pas en train de devenir pathologique. Si je ne suis pas en train de devenir un névrosé de la sieste. Et de la position horizontale. Attention, je ne suis pas pour autant un Stéphane couche-toi-là, il ne faut pas exagérer non plus, hein ? Mais mine de rien, je commence à me poser certaines questions et comme j’ai un peu peur que ça ne fasse qu’augmenter et que ça ne... [Lire la suite]
21 juin 2017

Hibernatus

Aujourd’hui, j’ai pris une grande décision, je ne vais pas aller travailler. Je vais me faire porter pâle. Je vais faire une journée buissonnière. Je vais me planquer. Je vais rester dans mon coin et fermer les yeux pour ne plus penser à rien, pour ne plus ni voir, ni entendre, ni sentir le monde qui m’entoure. J’ai choisi d’aller m’enterrer dans un trou le temps de dormir pendant tout ce mercredi bien trop chaud pour moi, je le sais déjà. Dormir dans un coin où je serai seul et sans risque d’être dérangé. D’un sommeil le plus... [Lire la suite]
06 décembre 2016

c'est la faute de Laura si je n'ai pas fait la sieste alors que j'en avais envie

Je me demande si, tout compte fait, je n’aurais pas dû m’organiser autrement. C’est vrai, ça, au lieu d’aller en ville pour rendre des CD à la bibliothèque et en emprunter d’autres avant d’aller faire mon come-back à la salle de sports après six mois d’abstinence, j’aurais pu tout simplement me mettre en cuisine et rédiger mon billet quotidien pour publication dans ce blog. Mais non, j’ai préféré la première solution, aller en ville dès le début de l’après-midi, histoire de me débarrasser de ces corvées car c’en sont (et... [Lire la suite]