16 octobre 2019

j’ai envie de vous dire de ne pas y aller

Je ne suis pas un critique culinaire ni le rédacteur d’aucun guide hôtelier, je ne suis qu’un éventuel touriste occasionnel mais j’ai le droit d’avoir un avis sur les endroits que je suis amené à fréquenter. J’ai le droit de les aimer. Ou pas. Et pour une fois, je vais parler de cet hôtel dans lequel je me suis réveillé, hier matin, avec mon consentement, puisque c’est moi qui l’avais loué en prévision de mon déplacement avec le patron. J’avais loué dans cet établissement car les chambres y étaient annoncées comme un peu plus grandes... [Lire la suite]

12 juillet 2019

on n’entre pas chez moi comme dans un moulin

Elle m’énerve cette mouche qui veut rentrer. C’est comme pour le moustique, d’hier matin, alors que le jour se levait à peine (et encore, c’est parce que je lui ai demandé plusieurs fois de sortir du lit, sinon, il serait resté couché, le jour), j’étais sur le canapé en train de vaquer à peu de choses pour ne pas dire rien et soudain, alors que je regardai dehors, j’aperçus un moustique comme collé à une des fenêtres mais néanmoins portes qui donnent sur la terrasse. Je crois qu’il voulait entrer. Et peut-être uniquement pour me... [Lire la suite]
07 juin 2019

comme si toute éventualité de bleu était devenue interdite

Je suis un privilégié, j’ai la chance incommensurable de pouvoir apprécier les levers de jour, chaque matin car, en général, de nous deux, entre le jour et moi, je suis toujours le premier debout, même en été ou à son approche. Et ce que j’aime, c’est avoir le temps d’en profiter mais aussi, de goûter des plaisirs différents à chaque fois car, contrairement à ce qu’on dit, les jours se suivent mais ne se ressemblent jamais. Et là, en ce vendredi 7 juin 2019 à 6h30, c’est exactement ça qui est en train de se produire : un début de... [Lire la suite]
29 mai 2019

TGV 8433, voiture 12, place 52

Eh bien voilà, ce court mais bref séjour à Paris et en Essonne a pris fin. Je suis déjà dans le train du retour et je serai revenu à Bordeaux en début d’après-midi, je n’aurai pas déjeuné mais ce n’est pas grave, je trouverai bien quelque chose à me mettre sous la dent, comme disait Ève, au Paradis, pas le Latin, l’autre. J’ai toute l’après-midi pour me remettre de mes émotions. Ces deux derniers jours ont été intenses, riches en retrouvailles, certaines avec des disparus depuis vingt ans et d’autres depuis encore plus que ça. C’est... [Lire la suite]
24 mai 2019

l'assiette transparente

Tout à l’heure, alors que j’avais déposé les deux morceaux de saumon prévus pour le déjeuner dans une petite assiette transparente, je ne les ai pas laissés longtemps dessus. Non, parce que très rapidement, j’ai fini par les mettre dans une poêle avec un filet d’huile d’olive et l’assiette est restée sur la table à induction, comme ça, toute seule, toujours aussi transparente et j’ai vu qu’elle essayait de passer inaperçue. Je la connais bien, cette petite assiette, elle me fait toujours ça, elle joue à cache-cache avec moi et moi,... [Lire la suite]
07 mai 2019

une mouche surprise en train de dormir

Je me suis levé à 5h30, réveil programmé oblige (non, je l’avais prévu à 6h mais mon horloge biologique interne ne sait pas faire autrement que me sortir du sommeil toujours une demi-heure, environ, avant l’heure – ouh la la, quelle phrase compliquée à même pas 6h, ce matin !) et alors que je venais juste de mettre trois cuillers de café moulu dans le filtre de la cafetière, je suis allé sortir de quoi manger, tout à l’heure et que vois-je au mur, près du plafond, du côté de la fenêtre de la cuisine ? Hein ? Qui... [Lire la suite]

23 novembre 2018

il pleut et dehors, les archéologues sont un peu dans la boue

C’est un vendredi humide. Il pleut. Il pleut et dehors, les quatre archéologues sont obligés de travailler dans une espèce de bouillasse. Les autres jours de la semaine, ils ont passé leurs journées dans un froid glacial et sec. Aujourd’hui, c’est frais et humide. Je ne sais pas quel est le meilleur temps pour eux. Et quand je vois leur petite caravane de la mairie, apparemment sans fenêtre, je me dis qu’ils n’ont même pas eu la chance d’écouter la pluie taper sur les carreaux. Juste sur le toit. Tout ça est d’une tristesse pas... [Lire la suite]
26 octobre 2018

Potemkine

C’est peut-être la goutte d’eau qui a fait déborder l’automne et si je n’y avais pas pris garde, nous serions passés en hiver. Heureusement, je suis arrivé à temps. Non, je me suis levé à temps. C’était avant tout pour me préparer à aller travailler, au cœur de la nuit noire et ténébreuse. Mais quand j’ai jeté un œil dehors, par la fenêtre de la cuisine, même si je ne me suis pas senti seul au monde car c’est bien souvent ainsi que ça se passe, j’étais certainement le seul allumé dans le quartier. Et qui donc, à part moi, a pu se... [Lire la suite]
30 juillet 2017

Clap ! Un de moins… Clap ! Un autre de moins… Clap ! Et encore un…

J’adore ça, regarder celle qui est là, sous mes yeux. Prendre mon temps pour l’observer. C’est un plaisir que j’aurais bien du mal à décrire. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est totalement jouissif. Je me régale. À chaque fois qu’elle arrive en haut, elle retombe et inlassablement, elle recommence. Le mythe de Sisyphe, quoi. Attendez une seconde, il y en a un qui vient de me passer sous le nez. Je reviens. T’en vas pas, petite, j’en ai pour quelques secondes. Une dizaine, tout au plus. Je suis assez rapide quand il s’agit de... [Lire la suite]
25 janvier 2016

parasites

« Il s’accouda à la rambarde de la fenêtre. Et il se mit à réfléchir aux informations qu’il avait pu glaner au fil de ses rencontres. Tout d’abord, cette femme dans le bar mitoyen de la ruelle dans laquelle on avait découvert le corps. Cette femme dont il ne savait pas tout. Il la supposait accompagnatrice de charme mais, même sans certitude, il s’en foutait un peu. Ce n’était pas son propos… » Tchak iti ki tchack, tchak iti ki tchack, iti ki tchak, iti ki tchak, iti ki tchak On non, pas encore ! Pas déjà ! C’est... [Lire la suite]