21 février 2020

faire-part de naissances

Grande patronne du CAC  40, Edwige Van Deskoudt a la joie de vous annoncer qu’elle vient d’avoir des jumeaux par I.V.G., euh, par F.I.V. Les deux enfants, un garçon, Dow John et une fille, Nasdaqa, aimeraient que leur père les reconnaisse au même titre.   Ce serait bien qu’on essaie de se rencontrer pour de vrai car à force, moi, les webcams, ça me pèse un peu. J’aimerais bien qu’on fasse un enfant, tous les deux. Si c’est une fille, on l’appellera Favorie et si c’est un garçon, on pourrait l’appeler Profilo. ... [Lire la suite]

10 février 2020

le lundi au soleil

Regarde ta montre, il est déjà huit heures, embrassons-nous tendrement ; un taxi t’emporte, tu t’en vas mon cœur, parmi ces milliers de gens… Mais alors, si la personne à qui Claude François s’adresse repart en taxi de chez lui, on peut se demander s’il s’agit de sa femme ou de sa maîtresse. Si c’est sa femme, pourquoi prendrait-elle un taxi, un lundi matin, à 8 heures ? Pour aller prendre un train ? Mouais, plutôt l’avion, à la limite. Un déplacement professionnel. Mais ça ne peut pas être pour aller simplement... [Lire la suite]
08 mars 2019

bonne fête à toutes les femmes

Tout le monde le sait, tout le monde devrait le savoir, aujourd’hui, c’est le 8 mars, la journée international de la femme et ce, depuis des dizaines d’années, maintenant. Je me souviens de ma première fois, je venais d’arriver à Paris, quelques mois plus tôt et je me suis trouvé dans une manifestation, boulevard St Germain, une manifestation de femmes, avec beaucoup de slogans signés du M.L.F. Et, cette année-là, il était fortement question des Folles de Mai. Ça devait être le 8 mars 1980 ou 1981, peu importe car quoiqu’il en soit,... [Lire la suite]
21 janvier 2019

encore huit semaines

Ce matin, alors que le jour est en train de se lever, un peu feignant (normal, vu le temps qu’il fait) pour se sortir de son lit, je suis en train de me dire qu’il ne me reste plus que 8 semaines avant de quitter mon boulot. Cette semaine de congés, que j’ai posée pour raccourcir mon « préavis » sera plus que bienvenue car ça me semble de plus en plus long, cette dernière ligne droite. Comme interminable. Un des paradoxes du temps qui passe. Quand on se sent bien, il passe trop vite et quand on est à la peine, il s’éternise... [Lire la suite]
18 octobre 2018

veuillez agréer...

Monsieur le Directeur, avec un D majuscule, de la Société dans laquelle je suis encore un peu employé : Je lui ai remis ma lettre de demande de rupture conventionnelle hier matin, alors qu’il était au téléphone en train d’attendre je ne sais qui ou je ne sais quoi et comme il ne pouvait pas parler et qu’il ne souhaitait pas que je parle, moi non plus, il m’a fait signe de ne pas faire de bruit. Peut-être était-il avec sa femme ou sa maîtresse et qu’on le pensait seul, il ne fallait donc pas que quiconque sache que j’étais en... [Lire la suite]
27 février 2018

la plaidoirie

Maître Soixante-Dix, c’est à vous. Merci madame le juge. Mesdames, messieurs les jurés, merci de bien vouloir prendre en considération la vie exemplaire que mon client, devant vous, Stéphane G., créateur et auteur du blog C’est Écrit et même s’il dérape parfois dans des attaques contre des gens publics, il ne le fait jamais contre des gens qui ne sont pas médiatisés. Même s’il peut avoir un sens de l’humour qui en choque ou en interdit plus d’un, surtout ceux-là même qui… Non, vraiment, en aucun cas, mon client, ce petit homme aux... [Lire la suite]

13 décembre 2017

absolution, dissolution, résolution, amen

Hier, en écrivant le paragraphe 2 de mon billet, qui en comportait 7 (c’est bien de le dire car personne ne l’avait remarqué, j’en suis sûr), j’ai utilisé le verbe absous au participe passé et je ne me suis posé aucune question car je n’ai eu aucun doute quant à sa forme grammaticale. Idem pour l’orthographe. Moi, Stéphane G., je suis absous avec un « s » à la fin car je suis plusieurs dans ma tête, tout le monde le sait, jusque-là, rien que de très normal. Non, en revanche, dans la soirée, je me suis mis à me demander... [Lire la suite]
12 août 2017

faut-il chercher des idées d’animation ?

Encore une fois, ce n’est pas le tout de penser à manger et à boire, je me demande s’il ne faudrait pas en plus prévoir de quoi animer un peu la soirée… C’est vrai ça, j’ai quand même un peu l’habitude de faire le clown quand il y a une fête et là, pour l’instant, je n’ai encore rien prévu. Que peut-on faire lors d’une crémaillère ?  La pendre ? Oui mais non, je n’ai pas de cheminée et donc, ça va être difficile de pendre quelque chose. En plus, sur la terrasse, il n’y a évidemment pas de toit et donc, sans toit, où... [Lire la suite]
28 avril 2017

j’avoue que j’ai (un peu) peur

Tout comme il existe des plafonds de verre qui n’arrivent pas à sauter sans qu’on s’explique vraiment pourquoi, je ne sais pas réellement justifier ce sentiment de crainte qui m’habite un peu plus fort de jour en jour depuis dimanche. Oui, parce que dimanche soir, une fois le moment d’euphorie passé, je suis retombé dans le réel. Dans la crudité de la vérité du quotidien. J’ai eu du nez quand j’ai dit que je m’étais abstenu d’ouvrir une bouteille de Prosecco pour arroser une certaine victoire car il ne fallait évidemment pas brûler la... [Lire la suite]
28 novembre 2016

a-t-on fait le bon choix, le franc choix ?

François Deuxième a été proclamé roi de la primaire des Républicains, hier soir. Pas auto-proclamé, non, carrément élu, plébiscité voire ratifier. Impossible de contester sa victoire. Il sera donc probablement notre prochain président de la République. J’ai encore une fois misé sur le mauvais cheval. J’ai misé deux euros mais j’ai perdu. J’ai l’habitude. Déjà, pour les primaires socialistes, en 2011, j’avais perdu. Déjà, en 2007, j’avais perdu. De toute façon, dès que je veux voter pour une femme, je perds. Alors, mesdames, si vous... [Lire la suite]