27 décembre 2019

prostate et ris de veau

Une fois n’est pas coutume, je vais donner un cours magistral, aujourd’hui. Je vais vous parler de la prostate, qui reste l’endroit d’où je viens (de celle de mon père, je ne suis pas encore en autosuffisance ni en autogestion) et comme mon lectorat est plutôt féminin, d’ailleurs, j’aurais dû écrire « comme ma lectorate » au lieu de « comme mon lectorat » mais on ne va pas chipoter pour si peu, hein ? Surtout entre les deux fêtes. Alors voilà, mesdames, puisque c’est principalement à vous que je m’adresse (et... [Lire la suite]

23 décembre 2019

réduire sa facture EDF (billet garanti sans Noël)

Un p’tit train s’en va dans la campagne, un p’tit train s’en va de bon matin, tchou-tchou… Moi, je remercie la SNCF et la RATP car grâce à elle, j’ai considérablement baissé mon budget transports en cette fin d’automne. Normalement, je vais travailler en RER, en métro et en RER cinq matins sur sept et la même chose dans le sens inverse, RER, métro et RER cinq soirs par semaine. En plus, comme les choses sont bien faites, ce sont les mêmes cinq jours sur sept pour les matins et les soirs. Et là, compte tenu que je n’ai pas pu aller... [Lire la suite]
16 novembre 2019

oui mais si le signe n’existe pas ?

C’est bien beau, d’avoir inventé un nouveau signe de ponctuation (les points d’hésitation – voir billet d’hier) mais comme me l’a gentiment fait remarqué Mymy (ça va, Mymy ?), si ce signe que j’ai découvert dans un endroit de mon clavier (mon ordinateur portable a plus de dix ans et je ne l’avais jamais vu avant), il n’est pas automatiquement sur les autres claviers, qu’ils soient de PC, de tablette ou de téléphone¤¤¤ Mymy ne l’a pas et ne peut donc pas utiliser mon invention. Et si Mymy ne l’utilise pas, je ne toucherai aucuns... [Lire la suite]
28 décembre 2018

cons, jaunes et pathétiques

On nous annonce un acte 7 des gilets jaunes dans plusieurs villes de France, ce samedi, demain et lundi prochain, le 31. En particulier, à Bordeaux puisque c’est l’endroit qui m’intéresse le plus vu que je suis concerné presque directement. Je pensais vraiment qu’on en avait terminé avec ces conneries (désolé, je ne respecterai pas la trêve des confiseurs, moi non plus, juste celle des fiseurs) mais non, j’avais oublié qu’elles n’ont pas de limite et qu’au-delà de la ligne jaune des gilets, tout est permis. Eh bien moi, j’ai envie de... [Lire la suite]
26 décembre 2018

décembre, un mois de fêtes

Décidément chaque mois de décembre est éprouvant, émotionnellement et physiquement parlant. En effet, je n’arrête pas de faire la fête et en même temps, c’est la haute saison pour nous, dans le mareyage et comme je travaille de nuit (au cas où ça ne se saurait pas encore), autant vous dire que vivement le mois de janvier, hein ? Nous sommes d’accord et j’aime bien quand on est d’accord avec moi. C’est le principe même du tout à l’égo. Oui, c’est à ça que je suis branché en permanence, moi, mais attention, pas avec des tuyaux,... [Lire la suite]
04 janvier 2018

des petits vœux pas très pieux

Et quand je lui ai souhaité une bonne année, il m’a regardé en haussant les épaules et il m’a répondu, d’un air triste : mon pauvre ami, une bonne année ? Figurez-vous qu’elle ne commence pas bien et je crois qu’une année qui ne commence pas bien, elle ne peut pas être bonne. Et là, j’ai réalisé que j’aurais mieux fait de me taire. De m’abstenir. Car j’ai eu droit à une litanie inattendue mais surtout, très, très, très longue. Interminable. Et je ne savais plus quoi faire pour lui faire comprendre que je n’avais pas que ça à... [Lire la suite]
03 janvier 2018

des vraies poules mouillées, ces poissons

C’est incroyable mais vrai. Il y a longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Je suis comme si j’étais en vitrine, en train d’attendre le client. Je suis au boulot et je n’ai rien à faire. Et quand je dis que je n’ai rien à faire, je persiste et je signe : je n’ai rien à faire du tout. Il est 9h30 et j’ai terminé tout mon travail. La nuit a été si peu importante que ça s’en ressent jusqu’à mon niveau. Presque pas de bons de livraison, presque pas de stocks, pas beaucoup de mouvements de stocks donc, pas d’écart à résoudre et une... [Lire la suite]
25 août 2017

pas complètement givré (voire pas assez)

Pour cette crémaillère prévue le 2 septembre, je me trouve confronté à certains obstacles matériels qui me prennent un peu la tête. En même temps, je sais qu’on n’a rien sans rien. Alors bon, je fais avec ces petits tracas et je tente d’avancer au mieux pour résoudre les plus embêtants. Mais il en reste un qui est plus coriace que les autres, c’est le problème de la chaîne du froid. Oui, car s’il fait très beau, voire trop chaud, il va bien falloir que je trouve un moyen de tout conserver comme il se doit afin de servir à mes invités... [Lire la suite]