15 décembre 2016

le roi n'est pas mon cousin

Le roi n’est pas mon cousin et pour cause, puisque le roi, c’est moi ! Je suis le roi de la galette à la frangipane. Non pas que je sache spécialement bien la faire, je n’ai même essayé qu’une seule fois, dans toute ma vie et dans toute ma carrière de mec qui sait un peu faire la cuisine mais je suis quand même le champion du monde de la frangipane. C’est-à-dire, alors que je ne suis pas vraiment un bec sucré, je suis capable d’en manger des dizaines pendant le mois de janvier. Et pas seulement en les partageant, ces galettes,... [Lire la suite]

13 janvier 2016

la galette individuelle

Janvier, le mois des galettes, pour les plus chanceux, le mois de la galette, quand ils touchent une augmentation de salaire ou une prime exceptionnelle. En ce qui me concerne, une augmentation de salaire, je n’en ai pas eu depuis le 1 er août 2006 où on m’a royalement donné 5 centimes d’euro de de l’heure sans que je ne demande rien. La reconnaissance d’un patron, quand même, c’est quelque chose, hein ? Mais je pense que ça aurait été mieux qu’on ne m’en donne qu’une partie, de ces cinq centimes, et qu’on me gratifie du reste... [Lire la suite]
22 janvier 2015

et puis Fanny

Et puis fanny, comme dirait Pagnol, et puis Fanny prit un morceau de galette et commença à le déguster... Il y a 16 jours, c'était le jour des rois. Je me souviens, quand j'étais petit, à Senlis, mes parents décoraient le sapin et installaient une crèche pour Noël. Et les Rois Mages, on les mettait loin, sur une étagère et de temps en temps, on les approchait un peu plus de la crèche. Le voyage était long, on devait attendre l'Épiphanie pour manger la galette, on n'en trouvait d'ailleurs pas avant la date précise. Et le jour de... [Lire la suite]
05 janvier 2014

et puis, Fanny

Et puis fanny, comme dirait Pagnol, et puis Fanny prit un morceau de galette et commença à le déguster... Aujourd'hui, c'est le jour des rois. Je me souviens, quand j'étais petit, à Senlis, pour Noël, mes parents décoraient le sapin et installaient une crèche pour Noël. Et les Rois Mages, on les mettait loin, sur une étagère et de temps en temps, on les approchait un peu plus de la crèche. Le voyage était long, on devait attendre l'Épiphanie pour manger la galette, on n'en trouvait d'ailleurs pas avant la date précise, en ce... [Lire la suite]