31 mars 2020

des revendications solipsistes (billet non garanti sans coronavirus)

Hier, j’ai fait preuve d’un état d’énervement qui a dû légèrement transpirer dans le billet que j’avais écrit. Aujourd’hui, je suis plus calme, nettement plus calme. Je suis d’un calme olympien. Je suis zen, je suis un jardin japonais. Et pourtant, ce ne sont pas les sujets fâcheux qui manquent, ils sont comme les feuilles mortes, à l’automne, ils se ramassent à la pelle. Quand je repense au préavis de grève de la CGT, je suis toujours autant sidéré et je me sens comme la Vénus de Milo : les bras m’en tombent. Tout ça parce que... [Lire la suite]