29 juin 2018

conférence de presse

Bon, comme les commentaires ont été multipliés par deux en deux jours, on est passé de zéro à deux… Non, j’ai écrit une bêtise. Ils n’ont pas été multipliés par deux puisque deux fois zéro et zéro. Voire la tête à Toto. {Blanc – que j’écris en noir sinon, il ne se verrait pas} Alors, je disais que comme les commentaires ont afflué en deux jours, principalement suite à mon billet sur le cours de gym avec mon coach (comme quoi, je devrais en faire plus souvent, si je veux avoir plus de public), je vais faire un point sur les personnages... [Lire la suite]

30 mai 2017

Mad Max et Juliette

Cette nuit, je me suis réveillé plein de fois, sans doute parce que j’avais peur de me rater l’heure de réveil, programmée à 3h pétantes. Un peu aussi parce que j’étais un peu excité par le début de la cérémonie des Molière, hier soir. Pas mal parce que ça m’a frustré d’être obligé d’éteindre vers 23h30 pour tenter de m’endormir. Et parce que j’ai eu trop chaud malgré les 10 degrés perdus en 24 heures. Il était donc écrit que cette dernière nuit avant ma reprise ne serait pas à marquer d’une pierre blanche. Pan dans ma gueule, en... [Lire la suite]
01 mars 2016

un nouveau jour s'est levé

« Un nouveau jour se lève, tu peux lire sur mes lèvres, l’envie de parler… » Le jour d’après le jour du vingt neuf, j’aurais préféré que ça arrive le jour même mais l’annonce m’a été faite ce matin, le lendemain d’hier. Ma foi, c’est toujours bon à prendre mais si je veux être totalement franc, sincère et honnête, je ne peux pas dire que j’ai sauté de joie en apprenant la nouvelle. Ça m’a fait plaisir mais je suis resté tout en retenue. Tout en contrôle. Non, c’est faux, je n’étais pas du tout sous contrôle. La... [Lire la suite]
18 juin 2014

avant un plat pays

La veille d’un départ en vacances. En temps normal, je serais très excité. Dans ma tête. Excité comme un époux juste marié. Là, je n’ai même pas conscience de partir demain. De prendre l’avion demain. De toute façon, je n’ai aucune conscience de rien depuis quelques jours. Je suis comme le Costa Concordia. Je n’arrive plus à faire surface et c’est à peine si je tiens debout sur mes jambes. Sur mes nageoires. Vu que j’ai la sensation d’évoluer dans des eaux troubles. Et de me faire des queues de poisson à moi-même. Difficile de se... [Lire la suite]