06 juillet 2016

plus de vingt sur vingt

Avec plus de vingt sur vingt cartons de faits, je peux dire que j’ai passé mon épreuve d’emballage haut la main. J’aimerais même avoir une mention très, très bien parce que je crois que je la mérite, cette mention. Et pas une mention bas de gamme du genre « passable », non, je veux une mention d’excellence comme les prix que je recevais quand j’étais à l’école primaire. Je pense que pour ceux qui passaient leur bac récemment, tout ce que je dis signifie quelque chose de fort. Pour les autres, je changerai de sujet dès le... [Lire la suite]

10 mai 2016

hé, ho, à gauche !

Ça y est, tu es calmé, Stéphane ? Non. Je continue de faire mon boudin. Je continue de ronchonner. Je continue de renâcler. De rouspéter. De ruminer. De pester. Et de me plaindre dès que quelque chose ne me convient pas et Dieu sait, s’il existe, si des raisons de me plaindre, j’en ai à revendre. Aujourd’hui, je n’ai pas trouvé la ville plus sale que d’habitude, légèrement pas propre mais pas pire que ces derniers jours. Non. Ce qui m’a énervé, c’est mon retour au boulot alors que j’en étais parti depuis le 29 avril. Dix jours... [Lire la suite]
08 juin 2015

compter pour ne rien dire

En faisant un courrier à un ami de la région lilloise, ce matin, j’ai écrit la date du jour : 08/06/15 et ça m’a fait un effet étonnant, auquel je ne m’attendais évidemment pas : quelle curieuse date ! Quelque chose me choquait dans ce quantième millésimé. Quelque chose qui heurtait mon éducation scolaire, celle qui remonte au plus loin, mes classes dans le primaire. Une époque décidément bel et bien révolue, celle de Senlis, l’école Notre Dame, oui, oui, une école privée à tendance religio-catholique. Ou... [Lire la suite]