04 septembre 2019

2019, l'année des retrouvailles

Décidément, cette année 2019 restera une année particulière, celle des retrouvailles avec des amis, copines, ex-collègues pas vues depuis une bonne vingtaine d’années, en moyenne. Ça signifie que pour certaines, si ça ne faisait que quinze ans, pour d’autres, probablement vingt-cinq. Mais que m’a-t-il donc pris ? Quel est cet (impérieux) besoin de nostalgie ? Une crise avant de passer l’arme à soixante ? Une peur et un refus de continuer d’avancer en âge ? La valeur refuge des souvenirs (heureux), un peu comme un... [Lire la suite]

02 juin 2019

on n'a pas tous les jours vingt ans

Ça, c’est sûr, on n’a pas tous les jours vingt ans, surtout dans la gueule. J’ai en fait l’expérience pendant les deux jours passés sur Paris et Sainte-Geneviève des Bois, en début de semaine dernière. Oui, parce que, au cas où personne ne le saurait encore (ce qui témoignerait d’un manque d’intérêt pour ma petite personne qui me ferait beaucoup de peine !), je suis allé à Paris et à Saint-Geneviève des Bois, du lundi à mercredi dernier. La semaine dernière, donc. Et j’y ai revu des ex-collègues-amis-potes que je n’avais pas vus... [Lire la suite]
05 mai 2019

soirée arrosée, nuit agitée ?

Avec modération qu’on n’arrête pas de nous dire. Oui, avec modération mais en bonne compagnie. Cette soirée a vraiment été très sympa même si nous n’étions pas si nombreux que ça (je n’aurais donc pas plus que quelques admirateurs, à peine deux poignées ?), à la limite, ce n’est ni grave, ni important car l’essentiel, outre que c’est le fait de participer, c’est que ceux qui étaient là faisaient partie de ceux qui m’importaient le plus. Comme je l’ai dit dans mon discours, merci à ceux qui sont venus d’avoir été là et surtout,... [Lire la suite]
04 mai 2019

fondamentalement

Revenir aux fondamentaux, ai-je entendu à la radio, ce matin. Il paraît que les gilets jaunes (et casseurs réunis ?) veulent réinvestir les ronds-points, revenir aux fondamentaux. Je veux bien, moi mais qu’y aura-t-il à casser, là, hormis les pieds et les pédales des conducteurs ? Néanmoins, une question me taraude l’esprit, après avoir entendu cette nouvelle un peu inattendue : le mot « fondamentaux », sont-ce les journalistes qui l’ont employé où vient-il directement des gilets jaunes (et casseurs... [Lire la suite]
24 avril 2019

incapable de vous dire comment ça s’est passé

À l’heure où j’écris ces lignes, mardi 23 avril 2019, 15h45, je suis totalement incapable de vous dire comment s’est passé mon dîner d’hier soir vu que ce billet est programmé pour être publié à 6h du matin, demain soit aujourd’hui, en temps réel (ou en heure locale) parce que comme je n’aurai pas le temps d’écrire, comme je n’ai pas eu le temps, ce matin, en me levant, comme je devais partir assez tôt pour accompagner le patron à Agen (voyage d’affaires ?), j’ai préféré m’y prendre la veille, soit hier pour une ouverture au... [Lire la suite]
23 avril 2019

ma passoire a trop de trous

Toutes les passoires dont je me sers ont trop de trous. Vraiment. Et si j’avais su, je ne les aurais jamais achetées. Ou alors, j’en aurais choisi qui ont nettement moins de trous. Du genre avec un seul trou, par exemple. Mais est-ce que ça s’appellerait encore une passoire si elle n’avait qu’un seul trou ? Ça s’apparenterait plutôt à un entonnoir. Et à l’inverse, un entonnoir avec plein de trous, ça pourrait faire illusion et être considéré comme une passoire. Et moi, là, à l’instant précis où j’écris les premières lignes de ce... [Lire la suite]
22 avril 2019

c'est la pleine saison des asperges

Peut-on dire que j’ai le syndrome d’asperges ? Oui, parce que quand c’est la pleine saison, comme en ce moment, j’en achète toutes les semaines et j’en cuisine des blanches et des vertes mais jamais en même temps. Une asperge. C’est toujours soit l’une, soit l’autre, des deux variétés. Deux asperges. Et pour demain, j’ai prévu de ne servir que des vertes. Trois asperges. D’abord en entrée et puis en plat. Quatre asperges. Parce que demain soir, j’ai un dîner, non pas de gala mais un dîner de clôture de travail. Cinq... [Lire la suite]