22 janvier 2019

le comte est bon

Hier, j’ai entendu dire que c’était la journée la plus déprimante de l’année. En effet, c’était la journée mondiale de la déprime et je me suis demandé pourquoi. Non pas pourquoi le 21 janvier en soi mais pourquoi choisir une journée mondiale de la déprime alors qu’on est en plein dedans depuis deux mois. Et moi, au lieu d’appeler hier « blue Monday » (lundi bleu) comme l’ont fait les anglais qui, finalement, ont un certain sens de l’esthétisme, j’aurais dit qu’on était dans les « black and yellow months » (les... [Lire la suite]

23 mars 2018

d'après la police

Finalement, hier, j’ai également manifesté. Là encore, il n’y avait pas de raison. Il fallait bien que je me montre pour que mes revendications soient entendues. Alors, j’ai profité du soleil et j’ai bravé le froid polaire pour marcher avec une banderole. J’ai fait comme les autres. Bon, c’est vrai que je ne suis peut-être pas le défilé qui s’est le plus vu, qui s’est le plus fait remarquer car nous n’étions pas nombreux, moi. Oui, parce que j’ai défilé tout seul. Et ma banderole, je l’ai adaptée à une seule personne sinon, je... [Lire la suite]
12 mars 2018

des œuvres qu’on rencontre

Il y a des œuvres qu’on rencontre et qu’on ressent tout de suite comme importantes voire essentielles. Ça fait deux exemples en quelques jours, pour moi. Et pourtant, je ne suis pas né de la dernière pluie, si je puis dire, en ce moment, en ces temps gibouleux, mais là, je viens de prendre deux claques dans la figure tant ce que j’ai vu et lu m’a touché au plus profond de moi. Comme si c’étaient eux, comme si c’était moi. Parce que c’étaient eux, parce que c’était moi. Appelle-moi par mon nom et je te dirai qui tu es, qui tu as été et... [Lire la suite]