29 septembre 2019

il n’y a pas cinquante solutions

Il n’y a pas autant de solutions que de nuances de gris. Ouais, je sais, de nuances de Grey. Mais j’ai choisi de parler 100% français, ce matin. Absolutely french in the text. En français dans le texte, pour ceux qui n’auraient pas compris. Je disais donc qu’il n’y avait pas cinquante solutions. Au mieux, il y en a plus d’une et moins de trois. En gros, il n’en reste que deux. Environ. À peu près, si vous préférez. Parce que soit j’écris ce billet en me disant que j’aurais l’esprit et ma conscience tranquilles pour ne pas dire... [Lire la suite]

08 août 2019

vous croyez vraiment que mon enthèse est spiculée ?

Avant mon échographie d’hier matin, celle de l’épaule gauche, je n’avais jamais entendu parler d’enthèse et encore moins d’enthèse avec un aspect spiculé. Comme quoi, on en apprend tous les jours et même si ce sont des mots entrant dans le vocabulaire très technique du domaine médical, j’aurais pu avoir déjà croisé ces deux mots mais non, j’en suis sûr et certain. Même quand je me suis cassé la coiffe des rotateurs, il y a une dizaine d’années. Ou moins. Mais pas plus, ça c’est certain. Bref, j’ai appris plein de mots nouveaux, hier... [Lire la suite]
02 août 2019

je vais tellement vite que je

Je viens de me rendre compte que je vais tellement vite que je me prends moi-même les pieds dans le tapis de ma vie. Je m’en suis aperçu avant-hier alors que j’étais sur les quais, en rentrant du centre-ville, histoire de m’aérer un peu et de marcher, marcher, marcher et soudain, après avoir pris une pause près de la nouvelle statue, inaugurée en mai dernier, celle de Modeste Testas, pendant un bon moment, je suis reparti pour rentrer chez moi et j’étais déjà fatigué avant même de mettre un pas devant l’autre. Donc, je pense que mon... [Lire la suite]
26 juillet 2019

il paraît que demain, vendredi, il va pleuvoir

On nous annonce de la pluie pour demain. À l’heure où j’écris ce billet, nous sommes jeudi et à l’heure où il sera publié, nous serons vendredi. Et il devrait donc pleuvoir. Si seulement ça pouvait être vrai. Même ne serait-ce qu’un tout petit peu vrai. Je ne demande pas une totale vérité mais une partielle. Même avec un faible pourcentage. Comme les matières grasses des produits allégés. Parce que moi, je peux le dire haut et fort, j’en ai un peu assez de ne plus pouvoir respirer autrement qu’en transpirant. Je suis tellement en... [Lire la suite]
15 juillet 2019

mes ongles d’Amérique

Avant-hier, en prévision de venir chez mes parents, j’ai décidé de me couper les ongles des doigts de la main et des orteils (pourquoi précisé-je de la main pour les doigts vu qu’ils ne peuvent être que de la main ?) et comme bien souvent, quand ça m’arrive de me faire ça intégralement, je me dis que ce serait bien que je retienne la date pour me souvenir, la prochaine fois que je le ferai, pour me souvenir de quand je l’avais fait la fois précédente. Histoire de voir combien de temps, ça dure, la pousse des ongles avant que ça... [Lire la suite]
27 juin 2019

il ne manque plus qu’Édouard

Il ne manque plus qu’Édouard et j’aurai fait le tour de tous les Philippe que je connais, depuis avant-hier. Bien sûr, on ne parlera pas de ceux qui sont encore plus célèbres comme… comme Philippe Stark, le premier qui me vient à l’esprit mais qui ne serait pas forcément mon premier choix pour autant. Ou comme Philippe de Dieuleveult pour ceux qui savent de qui je parle. Drôle de nom, pour celui-ci, hein ? Dieuleveult et Dieu l’a effectivement repris. Ce que Dieu veut, Dieu le prend, on le sait tous. Philippe Claudel, aussi,... [Lire la suite]

25 juin 2019

une faute impardonnable (merci à Philippe)

Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa, au féminin, évidemment. Il y a quelques jours de cela, c’était approximativement le 18 juin dernier, à environ 11h15 et trente-quatre secondes, j’ai publié ce que je pense être un bon billet (ils ne le sont pas tous, inutile de chercher à me flatter ni à flatter mon ego, il aime bien ça mais il risque d’y prendre vite goût) intitulé : « on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ? » J’étais presque totalement fier de moi, je m’étais trouvé un certain esprit, comme je peux... [Lire la suite]
31 mai 2019

journal rétrospectif d’aller (2/2)

10h58. Le train s’arrête en pleine et presque rase campagne. On nous demande de ne pas tenter d’ouvrir les portes. Certains, qui somnolaient, ouvrent un œil, leur inconscient leur ayant chuchoté que cet arrêt n’était pas prévu. D’autres, nombreux, font comme si de rien n’’était. Pas moi. 11h02. Il y a toujours un moment où l’attente, pendant un arrêt non prévu, nous devient anormale, brutalement à l’esprit. Un calme étonnant règne dans le wagon (pas en moi), un calme juste ébréché par le passage d’un contrôleur. La lumière... [Lire la suite]
11 mars 2019

la veuve poignet

N’allez surtout pas imaginer que je vais parler de masturbation parce que le titre de ce billet est « La veuve poignet », ça n’a absolument rien à voir. Je n’y avais pas pensé une seconde. Ça ne m’avait même pas effleuré l’esprit. Loin de moi toutes ces idées salaces et ces pensées fallacieuses. Je ne pense pas qu’à ça. Au sexe, je veux dire. Je ne pense pas qu’au sexe. Je pense au cul, aussi. Mais pas que. Pas que. Et comme je ne suis pas un branleur patenté… Mais que m’arrive-t-il aujourd’hui ? Pourquoi tout ce... [Lire la suite]
17 janvier 2019

Christian, il croyait que tu étais scandinave, Chouchou !

Tu te rends compte, Chouchou, Christian, tu sais, mon pote de Lille, il pensait que tu étais scandinave alors que j’avais bien dit que tu venais plutôt de l’est. Je n’ai d’ailleurs pas compris de quel pays, anciennement soviétique, tu étais originaire et en même temps, ça ne me regarde pas vu que tu n’es qu’une vue de mon esprit toujours en ébullition. Tu es mon aide-mémoire, mon pense-bête, mon porte-faix, mon escort-boy, mon secrétaire particulier, mon nouveau confident, mon image mais en mieux, j’en passe et probablement pas de... [Lire la suite]