23 août 2018

et si tu n'existais pas

Et si tu n’existais pas, dis-moi pourquoi j’existerais ?... Peut-être tout simplement parce que si tu n’existais pas, j’aurais peut-être fait la connaissance de quelqu’un d’autre avec qui j’aurais pu aussi vivre une très belle histoire. Va savoir. Après tout, peut-être que si tu existais ailleurs que dans ma vie, ça n’aurait pas changé le monde. En plus, tu existais avant qu’on se rencontre et tu continueras d’exister après qu’on se perde de vue. En tout cas, si tu n’avais pas existé dans ma vie, j’aurais vécu autrement.... [Lire la suite]

17 avril 2018

comme une envie de pluie

Il fait grand ciel bleu et, par conséquent, grand soleil. On ne peut pas dire que le fond de l’air n’est pas encore un peu frais mais on se dit qu’on est sur la bonne voie. Ou alors, ce serait cruel de nous faire croire que… Mais non, je veux adhérer à cet espoir de printemps enfin revenu, comme bientôt, le temps du muguet. Les tulipes de la fin de l’hiver ont les pétales qui se sont fait la malle et bientôt, il sera largement temps de changer de fleurs comme on passe des vêtements d’hiver aux vêtements d’été. Il sera temps de... [Lire la suite]
29 mars 2018

pas très bonne mine

Le lendemain de la veille, c’est-à-dire aujourd’hui, je suis retourné voir le requin d’hier, dans la resserre. Et ça m’a fait un peu mal. Au point d’avoir même eu quelques regrets de m’être moqué de son physique, pas vraiment ingrat mais pas loin. Parce que je peux vous dire que là, ce matin, il n’a vraiment pas l’air d’avoir bonne mine. Je dirais même plus, il n’a pas bonne mine du tout. S’il était un peu mort, hier, ce matin, j’ai comme la vague impression qu’il l’est totalement. Il n’y a plus aucun espoir pour lui. Sans être... [Lire la suite]
03 novembre 2017

quand je dis non, c'est non

Quand je dis non, c’est non. Ce n’est pas peut-être, c’est non. Et non, je crois que ça ne peut pas être plus clair que ça. Alors, ça n’est pas la peine d’insister. D’une part, ça témoigne du fait que vous ne comprenez pas quand on vous dit non. Et d’autre part, c’est non. Je viens de vous le dire. Je ne fais même que ça, de le dire depuis environ un peu plus de soixante-dix mots. Je ne sais pas comment exprimer le fait que je n’en ai pas envie autrement qu’en continuant de dire non. Tout simplement non. Non, comme non. Non, comme que... [Lire la suite]
01 février 2017

février

Voici que Février revient, plein de promesses, Çà et là quelques fleurs s’ouvrent hâtivement ; Il peut encor neiger, mais le grand froid régresse Et l’on perçoit déjà des jours l’allongement. Le printemps apparaît, le rude hiver s’achève ; Par les champs, par les prés, dévalent les ruisseaux, Le vieil arbre bourgeonne et se gorge de sève, Bientôt, dans sa ramée, nicheront les moineaux. Un soleil radieux inonde la colline, Au jardin tout prend vie, tout cherche à émouvoir, Et je sens, sous mes pas, tandis que je chemine, La terre qui... [Lire la suite]
27 juin 2016

je l'avais bien dit

Je l’avais bien dit. Dès le premier du mois. Du mois de juin. Parce que je le savais que nous ne déménagerions pas avant le mois de juillet même si j’avais un tout petit rikiki d’espoir à peine visible même avec une loupe très grossissante. Je l’avais bien dit car de toute façon, dès le départ, cette femme, de la banque, je ne l’ai pas sentie compétente. Je l’ai même repérée comme un peu idiote en plus de ne pas être à la hauteur. Du coup, on peut juste prier pour que ça fasse dans les vingt prochains jours. Au maximum. Au-delà, ça... [Lire la suite]
02 janvier 2015

y a des matins

Y a des matins tous les matins. Certains sont simples comme bonjour et d'autres sont lourds comme des mauvaises blagues. Et dans tous les cas, on n'a pas le choix, enfin si, mais on n'a que ce choix-là, embarrassant : c'est oui ou c'est non mais ce n'est jamais peut-être. Et on ne peut jamais reporter la décision, celle du matin. Celle de tous les matins. Y a des matins gras. Absolument pas faits pour les régimes. On se vautre dans l'égoïsme du dessous de la couette et tant pis pour le monde, il peut bien tourner sans nous.... [Lire la suite]