29 juin 2019

il y a longtemps, la poésie et moi…

Il y a longtemps que je n’ai pas publié de poème dans ce blog. J’aimais bien ça, parfois, même si ça pouvait faire penser que j’étais en manque d’inspiration. De temps en temps, ça a pu m’arriver, par faiblesse, par fainéantise ou par fumisterie. Oui, ce sont mes 3 F principaux. Mais quand ça me prenait, quand l’envie me prenait (souvent par derrière puisque je ne la voyais jamais venir) et me surprenait, je cherchais quel texte je pourrais avoir l’honneur de présenter à mes rares lecteurs et trices (ou à mes rares lectrices et teurs,... [Lire la suite]

12 avril 2019

recettes cougars

On parle facilement aujourd’hui de femmes cougars comme si c’était exceptionnel voire exotique de découvrir une quinquagénaire ou une sexagénaire (entre autres) se mettre en relation avec un mec beaucoup plus jeune qu’elle alors que l’inverse a toujours existé et n’a pas procuré plus d’étonnement que ça. Pardon, peut-être qu’il y avait un peu d’envie de savoir qu’un mec de 60 ans se tapait une jeune femme de 25. Alors qu’on penserait plutôt qu’une femme de 60 ans qui se tape un mec de 25, eh bien, comment dire, elle est un peu salope... [Lire la suite]
24 février 2019

pas de promenade des chiens, ce matin

Pas de promenade des chiens, ce matin. Ils sont punis. Oui, ils sont punis. Pourquoi ? Parce que je l’ai décidé ainsi. Conjointement avec le patron. Après tout, on n’est pas non plus à leur disposition, on n’est pas leurs esclaves ? Ils ont besoin de faire caca ailleurs que dans la maison ? Il y a le bac à sable à l’entrée du jardin, à côté de la cabane à outils qui leur est réservé et Kali, elle sait très bien y aller. Bon, pour Shuka, c’est plus compliqué, lui, il fait un peu n’importe où, n’importe quand et surtout,... [Lire la suite]
28 novembre 2018

animal lecteur

Caresser les membres de son lectorat. Cela peut-il être une action douteuse d’un point de vue de la morale ? Ça dépend, ai-je moi-même envie de répondre. Ça dépend de quoi ? Demandé-je aussitôt. Ça dépend si ça dépasse ou si ça ne dépasse pas. En tout cas, ce matin, au travail, alors que j’étais concentré comme jamais (sauf peut-être quand j’ai travaillé chez Nestlé, je ne sais plus trop quand, exactement. Il faut dire que ça remonte à si loin mais revenons à nos moutons de Panurge), un de mes collègues préférés est venu de... [Lire la suite]
24 octobre 2018

ça aussi, c’est plus cher le dimanche

Je la croise souvent, dans la rue, en allant vers le tram ou en revenant du tram. C’est une femme sans âge mais plutôt dans la deuxième moitié de sa vie. C’est une pauvresse qui est probablement plus jeune que son allure ne laisse paraître. Elle fume, quand elle trouve quelqu’un de compatissant qui accède à sa demande : « Vous auriez une cigarette ? » Je suppose qu’elle ne demande ça qu’à ceux qu’elle voit avec la clope au bec ou au bout des doigts. Elle ne m’a jamais demandé si j’en avais, moi, une cigarette en... [Lire la suite]
23 octobre 2018

préavis

Quand on dit qu’on s’en va, dans une entreprise, quelque part, on est un peu un héros. Enfin, dans la plupart des cas, je veux dire. En gros, si on n’est pas licencié, quitter ses collègues vous attribue une espèce de statut très particulier. C’est un savant mélange (au corps défendant de ceux qui restent) de jalousie, d’admiration et d’un peu de tristesse quand on s’aime bien. Même quand d’aucuns peuvent penser que c’est pure folie que de lâcher la proie pour l’ombre, au fond, on en a tous eu envie, un jour ou l’autre, de partir... [Lire la suite]

14 septembre 2018

dans la famille Envacances, je voudrais...

Dans la famille Envacances, je voudrais le patron. Pioche ! C’est le grand ordonnateur. Celui qui a l’œil partout, parce qu’il est chez lui mais aussi parce qu’il a le souci du bien-être de tout le monde. On a beau lui dire de faire un peu relâche, de temps en temps, il n’y a rien à faire, il faut qu’il soit partout. Il faut qu’il tente de répondre voire d’anticiper la moindre envie, la moindre demande, le moindre désir de tous les autres. C’est gentil mais c’est usant, pour lui. Qu’il s’occupe déjà de Claude, c’est plus... [Lire la suite]
17 août 2018

nos complexes complexes

Forcément, dans la rue, les gens se retournent plus sur toi que sur moi, Chouchou. Parce que globalement, on mate plus facilement (et avec plaisir) un mec plus jeune, un mec plus beau, un mec plus grand que moi. Un mec tout plus que moi. Ou alors, si on me mate, moi, ce n’est pas pour les mêmes raisons. Toi, si on te regarde, c’est certainement admiratif. Avec une certaine envie. Voire un certain besoin. Moi, on doit se dire « tiens, un vieux ! » Mais ils ne savent pas ce qu’il leur dit, le vieux, à tous ces gens qui le... [Lire la suite]
03 juillet 2018

un chandwich un peu gras double

Qu’est-ce que tu manges, Stéphane ? Hmmm… Un chandwich… Ah ? Et il est bon ? Hmmm… Oui, ch’est bon… Et il est à quoi ? Au chalami… Avec des chips… Au salami et aux chips ? Non, au chalami avec des chips. Attends, ch’avale… Tu manges un sandwich au salami avec des chips, toi, Stéphane ? Le Stéphane qu’on connaît ? Toi qui… Toi qui quoi ? Qui que quoi dont où ? Ben oui, des fois, je me lâche. Ah ça, oui, tu te lâches, je vois ça. Tu ne le fais pas à moitié !... Je ne sais pas pourquoi... [Lire la suite]
13 janvier 2018

obsession horizontale

Je fais une telle obsession de faire la sieste, tout le temps, dès que je me lève à dès que je vais me coucher pour de vrai, le soir, que je me demande si ça n’est pas en train de devenir pathologique. Si je ne suis pas en train de devenir un névrosé de la sieste. Et de la position horizontale. Attention, je ne suis pas pour autant un Stéphane couche-toi-là, il ne faut pas exagérer non plus, hein ? Mais mine de rien, je commence à me poser certaines questions et comme j’ai un peu peur que ça ne fasse qu’augmenter et que ça ne... [Lire la suite]