04 juillet 2016

une trop longue journée

Je ne sais pas si vous avez déjà vécu ça mais samedi, ce fut une vraiment trop longue journée, pour moi. J’ai cru que je n’arriverai jamais à son bout. Je regardais l’heure, le plus discrètement possible, le soir, et j’ai vu les vingtaines se succéder à vitesse grand V et moi, je tombais de sommeil grand Z. Oui, parce que forcément, quand on est invité chez des amis qui sont des grands amis mais pas les plus intimes qu’on puisse avoir, ça ne se fait pas de dire « bon, désolé mais moi, je me suis levé à 2h10, ce matin, là, il est... [Lire la suite]

21 mai 2014

presque la sieste

La chambre était parfaitement silencieuse tandis qu’il lisait, et c’était un silence qu’il ne connaissait que trop bien. Il savait qu’il n’y avait pas de calme plus mortel que celui de l’heure qui précède l’aube, quand on est seul au lit et que la lumière est allumée. Et rien ne permettait mieux d’entendre ce silence que le fait de savoir que la neige s’était mise à tomber dans la nuit de l’autre côté de sa fenêtre. Jonathan Coe – Une touche d’amour Version 1 : il était allongé sur le transat, seul sur la terrasse et il ne... [Lire la suite]