28 mars 2018

71.8 kilos

C’est le poids que je pèse, à quelques centaines de grammes près. Ça dépend du moment de la journée, de mon niveau d’énervement, de mes endormissements et donc de mes relâchements et de tout un tas de paramètres plus ou moins indépendants de ma volonté. Qu’y puis-je ? Rien. Pourquoi diable est-ce que je raconte tout ça ? Pourquoi diantre suis-je en train de donner mon poids comme ça, sans pudeur, à toutes celles et à tous ceux, pas nombreux, je l’admets, qui me lisent ? Parce qu’il me semble bien que ça n’engage à rien.... [Lire la suite]

12 août 2015

les trains de nuit

Quasiment tous les soirs, je prends un train de nuit. Mes nuits, je les passes sur un train de vie d’enfer. Je n’ai pourtant aucun problème d’endormissement, que ce soit en journée ou en soirée. C’est vrai, il suffit que je me mette sur le canapé, de préférence allongé sur le côté, sur le bon côté, face à la télévision pour que je m’endorme très vite même avec un casque sur les oreilles, même sas le ventilateur les jours de canicule et même s’il y a du monde à la maison. Il me suffit de fermer les yeux juste trente secondes pour... [Lire la suite]
16 mars 2015

rater la séance

Samedi, je ne suis pas allé au cinéma, comme je le fais souvent, histoire de décompresser de ma semaine, comme une récompense pour le bon petit soldat que je suis. Je n’y suis pas allé pour plusieurs raisons : j’avais une putain de migraine de derrière les fagots, j’avais le blues et je n’avais aucun film à voir qui m’intéressait suffisamment pour que je fasse l’effort d’y aller. Mais hier, dimanche, en bon assassin que je suis, histoire de tuer le temps, j’ai décidé de reprendre mes vieilles habitudes et de m’y rendre juste... [Lire la suite]