24 avril 2018

mise en examen

Une heure avant. Stéphane ? Oui ! Il y a deux policiers pour toi. Ah bon ? On a encore un problème avec les douanes  ou la répression des fraudes ? Non, ils disent qu’ils veulent te voir toi, ça n’a aucun rapport avec le travail. Ah bon. J’espère qu’il n’y a rien de grave. Je viens. J’arrive. Bonjour messieurs. Bonjour, vous êtes Stéphane ? Oui. Veuillez nous suivre, s’il vous plaît ? On va où ? Veuillez nous suivre, s’il vous plaît. Prenez vos papiers, vous en aurez besoin. Ah... [Lire la suite]

18 mars 2016

onze ans

Il y a onze ans aujourd’hui, j’avais onze ans de moins et j’étais loin de me douter que ça allait durer autant d’années. Parce que je suis arrivé dans un endroit très, trop étrange. Je n’imaginais même pas y rester plus de dix minutes et encore moins y revenir le mardi suivant. Parce que le 18 mars 2005, c’était un vendredi, jour du poisson par excellence mais il ne faut plus le dire parce qu’on est dans un état laïc. C’était un vendredi, vive le vent, vive le vent, vive le vendredi… À vrai dire, j’étais venu la veille pour un... [Lire la suite]
22 décembre 2015

le tour du cadran

À l’heure précise où j’écris ces lignes, je suis en train de me demander si je vais les écrire. Parce que même si elle n’est pas terminée, la journée a été longue. La matinée, au travail était comme un soap opéra ou une télénovela, je n’en voyais pas le bout et ce ne sont pas les multiples rebondissements qui me sont arrivés qui ont changé quoique ce soit dans la longueur infinie de ces heures dans un bureau qui a fini par me donner mal à la tête. Et au cou car j’ai travaillé de façon très contractée. Et aux neurones, parce que, à... [Lire la suite]
10 octobre 2015

se débarrasser des corps

Quand j’ai été embauché par l’entreprise dans laquelle je suis toujours employé (ça fera onze ans en mars prochain), j’avais pour mission de faire tout l’administratif quotidien et hebdomadaire le samedi matin, oui, parce que je travaille du mardi au samedi et le samedi, c’est fin de semaine et tout doit être terminé avant le dimanche et avant la semaine suivante. À chaque nouvelle semaine, on repart de zéro. Et le samedi, j’ai pris l’habitude d’être tout seul dans les bureaux sauf quand la boîte a fait pas mal de croissance et qu’on... [Lire la suite]
19 juillet 2015

licenciement abusif

À ma connaissance, il n’existe pas de condamnation pour licenciement abusif quand on tue son employé(e), donc, je devrais m’en sortir haut la main. Oui, parce que je me suis débarrassé de ma nouvelle femme de ménage, celle qui n’est venue que trois fois en deux semaines et sur laquelle je fondais beaucoup d’espoir. Comme quoi, ma première impression n’était pas la bonne. Non, pardon, je vais plutôt dire que ma première impression était excellente mais quelqu’un qu’on trouve très sympathique et adorable, ça ne veut pas dire que c’est... [Lire la suite]