12 mai 2018

madame (mademoiselle) monsieur

Non, vous n’y couperez pas non plus dans ce blog, dans cet espace privé. Ce soir, mesdames, mesdemoiselles et messieurs, avec un peu de chance mais surtout beaucoup d’objectivité de la part des votants, la France pourrait bien se classer au 63ème concours Eurovision de la Chanson principalement anglais. Pourquoi on y croit un peu plus que d’habitude, cette année ? Parce que je crois qu’on a plusieurs atouts imparables : une chanson efficace qui, même si elle est écrite et interprétée en français, intitulée Mercy (miséricorde... [Lire la suite]

12 mai 2018

madame (mademoiselle) monsieur

Non, vous n’y couperez pas non plus dans ce blog, dans cet espace privé. Ce soir, mesdames, mesdemoiselles et messieurs, avec un peu de chance mais surtout beaucoup d’objectivité de la part des votants, la France pourrait bien se classer au 63ème concours Eurovision de la Chanson principalement anglais. Pourquoi on y croit un peu plus que d’habitude, cette année ? Parce que je crois qu’on a plusieurs atouts imparables : une chanson efficace qui, même si elle est écrite et interprétée en français, intitulée Mercy (miséricorde... [Lire la suite]
19 octobre 2017

retourner pousser le wagon au fond de la mine

Le retour à la case départ. On va encore dire que je suis un Stéphane-couche-toi-là. Non, pardon, un Stéphane coach-toi-là. Oui, parce que là, dans un peu plus d’une heure, j’ai rendez-vous dans une salle de gym (qui fait partie de celles où je suis inscrit) et je vais discuter avec un dénommé Vincent, professeur de gym particulier. Je le connais déjà un peu mais je le redoute tout en le trouvant très sympa .Parce que je crains qu’il n’oublie que le patron et moi (nous y allons en duo), nous sommes des seniors et donc, il va falloir... [Lire la suite]
26 juin 2017

c'est une maison extraordinaire...

On y voit aussi des statues qui se tiennent tranquilles tout le jour, dit-on ; mais moi, je sais que, dès la nuit venue, elles s'en vont danser sur le gazon. Je viens faire amende honorable et me repentir. J’ai failli médire un peu trop sur Narbonne, avant d’y aller, samedi mais contre toute attente, je suis tombé sous le charme de cette ville que je méconnaissais totalement. Comme quoi, il faut bien ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Je suis tombé sous le charme de ces grands arbres qui bordent les beaux... [Lire la suite]