11 novembre 2018

le pipi des grands hommes

C’est avec une certaine émotion que je me suis laissé aller à regarder la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, celle de 14-18, sur France 2, tout à l’heure. Parce que c’est bien de ne pas oublier. Parce que les jeunes générations n’ont plus de lien avec ce drame. Et bientôt, dans quelques vingt ou trente ans, ça risque d’être la même chose, pour celle de 39-45. J’ai aimé la sobriété de la mise en scène, les choix musicaux : le violoncelle sur du Bach, ce qui m’a rappelé Rostropovitch, en 1989, lors de la chute du mur... [Lire la suite]

11 février 2018

et soudain, Marseille me tend les bras

Pendant que sur Fip, on entend Polo dans sa reprise de « À Paris », soudain, Marseille vient de me siffler, du coup, je me suis retourné car ce n’est pas tout à fait faux, je suis un peu un mec facile.  « Les ennuis, y en n’a pas qu’à Paris, y en a dans l’monde entier oui, mais dans l’monde entier, y a pas partout Paris, v’là l’ennui… » Sauf que moi, ce n’est pas Paris qui me prendra dans ses bras, en cette année 2018 mais bel et bien Marseille qui me fait de l’œil et qui fait déjà battre mon cœur comme si... [Lire la suite]
19 août 2015

ciao, Claude

Coco, Claude, a voulu prendre une part de chaque gâteau et comme il y en avait quatre, ça faisait donc quatre parts. Des petites parts, certes, mais quatre parts quand même. Et même si ça lui faisait plus que plaisir, ça n’était pas raisonnable mais comme nous étions entre amis, comme il faisait beau et que nous finissions notre déjeuner sous la toile de la terrasse, comme nous nous sentions bien, nous ne lui avons rien dit. Il allait être bien temps de faire attention quand il serait rentré chez lui, à Agen. Et puis, mourir de... [Lire la suite]