19 avril 2019

dis-moi que tu m’aimes mais pas trop fort, c’est un secret

Dis-moi que tu m’aimes mais pas trop fort, je t’en prie, c’est un secret que personne, absolument personne ne doit jamais savoir. Promets-moi, jure-moi que tu m’aimes et que tu ne le répéteras pas. Oui, je t’aime, tu le sais et je ne le dis qu’à toi, je ne le répèterai pas, jamais, mes lèvres sont scellées. Voilà, ça, c’est une bonne base, un bon début pour raconter une histoire d’amour intense. Parce que ce matin, j’avais envie de ça, en me levant. J’avais envie de grandes envolées romantiques voire dramatiques. Envie d’entendre une... [Lire la suite]

15 février 2016

mais où est donc passé Valentin ?

C’est vrai, ça, il avait dit qu’il viendrait nous voir, Valentin, hier et finalement, aujourd’hui, je me rends compte qu’il n’est pas venu. J’espère qu’il ne lui est rien arrivé. On ne sait jamais. Avec les intempéries sur les routes… et avec tout ce qui se passe partout. Oh non, quand même, s’il lui était arrivé quelque chose, nous aurions été prévenus, non ? Nous sommes dans la liste des appels d’urgence. En cas de besoin. En cas de malheur. Alors que j’aimerais mieux qu’on nous appelle en cas de bonheur. En tout cas, même s’il... [Lire la suite]
31 décembre 2015

dans le meilleur des cas du meilleur des mondes

Dans le meilleur des cas du meilleur des mondes, ceux qui auront la chance de pouvoir se faire la bise à minuit pile, ce soir, n’auront pas été volés sur le nombre de jours qu’ils auront vécu en cette année 2015. On ne peut pas en dire autant de tous. C’est vrai ça, tiens, par exemple, ceux qui n’ont pas survécu aux attentats du mois de janvier, on leur a pourtant souhaité une bonne et une heureuse année 2015 lors du réveillon, une semaine plus tôt. Quand on y pense, il y a matière à poser une réclamation au bureau des vies bêtement... [Lire la suite]
10 mai 2015

deux fois presque trois

Je n’en reviens toujours pas, ça fait déjà deux fois que je ne travaille pas un jour férié en moins de quinze jours. Deux vendredis offerts par mon patron. La première fois en dix ans. Parce que ça fait un peu plus de dix ans que je suis dans cette entreprise et c’est bien la première fois que, outre le 1er mai, on m’offre le 8 mai. Et il n’est pas du tout impossible ni interdit qu’on m’offre aussi l’Ascension. Est-ce pour grimper socialement ? Non, je ne pense pas. Ça restera la fête de quand Jésus est grimpé aux arbres… ce... [Lire la suite]