07 février 2018

l'assistant asocial

J’ai rendez-vous dans une cité HLM de Bargesse, il faut que j’aille discuter avec un monsieur qui vit seul et qui n’a peut-être plus ni les moyens ni les facultés de se gérer son appartement. Alors, on m’a missionné pour me rendre compte de la situation. J’avoue que je suis un peu impressionné car c’est ma première visite. Comme j’allais me rendre dans ce qu’on appelle un endroit un peu zone, j’ai choisi d’y aller en jeans, sweat-shirt à capuche et blouson doudoune car il ne fait pas chaud du tout, en ce moment. Et me voilà parti.... [Lire la suite]

14 novembre 2017

hypno-chaud

Putain ! (Attention, que les choses soient claires, ce n’est pas du harcèlement…) Qu’est-ce que j’ai froid. Je ne suis pas du genre spécialement frileux et je préfère avoir froid que trop chaud mais là, quand même, 18 degrés, c’est un peu juste. Surtout quand je reste devant l’ordinateur et que seuls mes doigts et mes neurones s’agitent et ne frissonnent pas. L’avantage, quand on a froid, c’est qu’on peut toujours ajouter un ou plusieurs vêtement(s) supplémentaire(s)  mais comme je n’ai pas non plus envie de ressembler au... [Lire la suite]
14 octobre 2017

on a du mal à croire qu'il va y en avoir 29

On a vraiment du mal à croire qu’il va vraiment y en avoir vingt-neuf. Parce que depuis ce matin, et je peux vous dire que j’ai eu le temps de bien observer le cours des choses, car j’ai vu le jour se lever. J’ai vu la nuit partir de son côté et le jour poindre tout doucement, en prenant bien son temps. Comme s’il n’avait que ça à faire alors que moi, j’étais déjà en plein boom, un peu débordé de papiers en tout genre et avec la crève que j’ai en ce moment, surtout, une non-envie d’être à mon boulot mais beaucoup de regrets de ne pas... [Lire la suite]
06 janvier 2017

s'en sort toujours

Je ne sais pas depuis combien de temps je suis allongé, attaché, dans cette pièce sombre, à peine éclairée à un seul angle, d’un néon faiblissant mais j’aimerais bien savoir pourquoi je suis ici et pas dans mon vrai lit. Tant qu’à dormir, j’aime mieux l’idée de ma couette que cette espèce de table dure comme tout et ces sangles aux chevilles et aux poignets pour m’empêcher de bouger les jambes et les bras. Mais je suis donc prisonnier ? Je viens de réaliser ça… En plus, j’ai soif. Et je n’ai pas forcément très chaud. Pourtant,... [Lire la suite]
30 août 2016

il est revenu le temps du muguet

Mais t’étais où, dis-donc, Doudou ? Ben quoi, j’étais en week-end à Biscarrosse, je ne vois pas pourquoi tu as cet air affolé. Oui, c’est vrai, j’aurais pu vous le dire, j’aurais pu l’écrire dans mon blog, j’aurais pu faire passer un message au journal télévisé de France 2 mais non, j’avais juste envie de partir un peu plus de deux jours tranquillement, sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit. Juste mes parents qui l’ont appris pendant que j’étais là-bas, c’est te dire. Comment, tu es allé jusqu’au commissariat de... [Lire la suite]
16 février 2015

toilettage

Samedi soir, juste avant que le spectacle de Bartabas ne commence (et ne me semble interminable), alors que j'étais assis au cinquième rang, place 12, à gauche, au Grand Théâtre de Bordeaux, mon regard s'est posé sur l'intérieur de ma grosse doudoune Geox et j'ai étudié l'étiquette d'entretien, chose que je n'avais jamais faite auparavant. D'abord, au recto de ladite étiquette, sont indiquées la référence du produit : Style M9325F et les coordonnées de la marque : « Imported by GEOX S.p.A. à Montebelluna en Italie mais je... [Lire la suite]
04 février 2015

mucus et bouche cousue

Après deux semaines de voiture pour aller travailler suite aux nouveaux mauvais horaires du tram pour aller sur la rive droite, j’ai repris mes vieilles habitudes hier matin. Je me suis levé comme avant bien que je me doutais plus que fortement que ça ne servait à rien puisque la première rame passe désormais plus de trente minutes après l’horaire d’avant. Jusqu’à cette fin janvier où des nouveaux terminus ont été ouverts aux usagers. Et du coup, on ne peut commencer à travailler que plus tard, mais ça, on s’en fout dans les hautes... [Lire la suite]