23 février 2020

dans l’attente qu’ils se réveillent

Il fait froid chez ces gens. Je me suis permis de pénétrer chez eux pendant leur sommeil et je suis là, dans la cuisine, j’ai froid aux pieds et j’ai froid aux mains. Peut-être est-ce dû à l’émotion qui m’étreint, celle d’être là, chez des inconnus, à leur insu, pendant qu’ils dorment, pendant qu’il profitent d’un repos probablement bien mérité, leur dernière fin de nuit, si ça se trouve, ça va dépendre de mon humeur, si je décide d’aller au bout de mon projet ou pas. Voire, si je me dégonfle car ça ne s’improvise pas, ce que j’ai... [Lire la suite]

21 janvier 2020

hier soir, j’ai eu une idée géniale

Hier soir, en allant me coucher, j’ai eu une idée géniale, une idée de billet pour ce blog et franchement et en toute modestie, je suis sûr que ça aurait été un des meilleurs textes des quelques 2480 oubliés dans ces colonnes. Oubliés ? Non, publiés. Un des quelques 2480 textes publiés dans ces colonnes. Je me demande si mes doigts crochus n’ont pas fourché. Ou si mes doigts fourchus n’ont pas croché. Il y a des moments, peut-être qu’il vaudrait mieux ne pas connaître la vérité des choses. Ni celle des gens. Et donc, pour en... [Lire la suite]
19 janvier 2020

insomnuits

À voir tant de gens qui dorment et s'endorment à la nuit / Je finirai, c'est fatal, par pouvoir m'endormir aussi / À voir tant d'yeux qui se ferment, couchés dans leur lit / Je finirai par comprendre qu'il faut que je m'endorme aussi… J’ai fait un rêve génial : j’ai rêvé que je dormais ! C’était fabuleux : j’ai dû me coucher de bonne heure, comme d’habitude car moi aussi, longtemps, je me suis couché de bonne heure et j’ai aimé, vraiment aimé me coucher de bonne heure car j’aime aussi me lever tôt et profiter de ces... [Lire la suite]
16 janvier 2020

il paraît qu’elle cacarde pendant qu’il dîne

On dit que l’oie cacarde. Évidemment, ça prête non seulement à sourire mais aussi, à se demander pourquoi on n’y avait pas pensé plus tôt. L’oie cacarde, c’est intéressant mais ce n’est pas une information facile à placer en soirée. Je me vois mal sortir ça pendant un dîner : « Vous reprendrez bien un peu de fromage, vous n’en avez quasiment pas mangé ! Vous avez goûté celui d’Échourgnac ? C’est une trappe d’Échourgnac, fait dans une abbaye où il y a encore plein de bonnes sœurs, on peut y acheter leur fromage et... [Lire la suite]
24 décembre 2019

dormirons-nous ensemble ? (billet garanti sans Noël)

Que ce soit dimanche ou lundi, soir ou matin minuit midi, dans l'enfer ou le paradis, les amours aux amours ressemblent. C'était hier que je t'ai dit : nous dormirons ensemble… Si tu existais dans ma vie, je te dirais, très rapidement « J’aimerais passer une nuit avec toi, j’aimerais dormir avec toi, j’aimerais me réveiller à tes côtés, le matin » parce que je suis un grand romantique. Parce que quand on tombe amoureux, c’est un peu le Graal, de partager le lit de quelqu’un. Et pas seulement pour la bagatelle. Aussi... [Lire la suite]
16 juillet 2019

mise en demeure

Monsieur, j’ai bien reçu votre mise en demeure et votre lancement de défi et sachez que vous ne m’impressionnez pas avec votre résultat de sept mètres quarante-huit. Vous ne m’impressionnez pas, d’une part parce que moi aussi, je peux lancer des défis aussi loin que vous et parce que je sais surtout les rattraper au vol et ça, ça n’est pas permis à tout le monde. Alors, oui, j’ai bien reçu votre cap-pas cap et ça tombe bien parce que le week-end dernier, j’étais chez mes parents et j’ai justement offert un jeu de cartes à mon neveu... [Lire la suite]

10 juillet 2019

ça m’a fait du bien de repartir encore deux jours

Ça m’a fait (beaucoup) de bien de repartir (encore une fois) deux jours. D’abord, parce que personne ne s’en est rendu compte si ce ne sont le patron, Claude et les deux chiens qui eux, m’ont vu puisque je suis retourné les voir à Biscarrosse, dans leurs quartiers d’été. Et pendant ces « un peu moins de » deux jours, j’ai cuisiné, mangé avec mes amis, joué avec les chiens, caressé les mêmes chiens, dormi au premier étage, dans une chambre qui donne sur la piscine et sur le golf et la forêt, bien au calme et j’ai même fait la... [Lire la suite]
15 juin 2019

retrouver le chemin d’avant, en fin de nuit

Cette nuit, enfin non, au petit matin, à 5h, juste avant que le jour se lève, juste avant qu’un nouveau jour se lève, je suis sorti de l’appartement, je me suis dirigé vers le parking de la résidence et je me suis installé au volant de ma voiture. Elle dormait bien, elle, vu que depuis près de trois mois, elle fait ses nuits complètes, elle n’a plus à se mettre en route à 2h15 de la nuit. Elle dormait bien et elle a sursauté, comme toujours, en clignotant de partout mais elle est bien dressée, dès qu’elle me voit arriver, dès que je... [Lire la suite]
08 juin 2019

avant l’heure, ce n’est toujours pas l’heure

Je le sais bien qu’avant l’heure, ce n’est pas encore l’heure mais que voulez-vous que j’y fasse, ce n’est pas ma faute si je me lève tôt voire trop tôt, je suis programmé pour être du matin et je ne comprends pas pourquoi tout le monde n’est pas comme moi. Non pas que j’aime particulièrement l’uniformité mais sur ce point-là, ça serait mieux que tout le monde suive mon exemple. d’une part, ça limiterait le nombre de noctambules alcoolisés qui viennent emmerder les braves gens qui dorment en rentrant chez eux en s’engueulant comme... [Lire la suite]
31 mai 2019

journal rétrospectif d’aller (2/2)

10h58. Le train s’arrête en pleine et presque rase campagne. On nous demande de ne pas tenter d’ouvrir les portes. Certains, qui somnolaient, ouvrent un œil, leur inconscient leur ayant chuchoté que cet arrêt n’était pas prévu. D’autres, nombreux, font comme si de rien n’’était. Pas moi. 11h02. Il y a toujours un moment où l’attente, pendant un arrêt non prévu, nous devient anormale, brutalement à l’esprit. Un calme étonnant règne dans le wagon (pas en moi), un calme juste ébréché par le passage d’un contrôleur. La lumière... [Lire la suite]