24 janvier 2018

si in singultum, digitum, ubi non debet*

Je reviens un instant sur le billet d’hier, subtilement intitulé « encore trois choses que je ne savais pas jusqu’à ce matin » parce que c’était vrai (à ce moment-là) que je ne savais pas tout ce dont j’ai parlé avant d’écrire sur leur sujet.  Et là, juste après avoir mis le point à cette longue phrase, je m’étonne moi-même car ça, c’est de la phrase. De la bonne phrase des familles, un peu longue mais compréhensible. Oui, tout à fait. Elle me semble parfaitement compréhensible par n’importe qui, quels que soit... [Lire la suite]

03 mai 2017

faire croire qu’on est une eau dormante

Garder son calme. Être zen. Se concentrer pour n’être plus qu’un jardin japonais, au fond de soi. Respirer au rythme des libellules qui virevoltent à la fois vite et au ralenti. Laisser les grenouilles dans leur bénitier et les taons se faire emporter par le vent. Être zen. Se dire que plus rien ne compte que sa propre foi. Que son cœur. Et que sa motivation. Rester serein. Être zen. Mettre le doigt sur la tranquillité comme si c’était un point G mais oublier les poings avec un g final. Se dire que l’ironie est la meilleure des... [Lire la suite]
01 février 2016

il est passé, le participe

J’ai vraiment raconté n’importe quoi, hier, en parlant de L’école est finie, de Sheila. Parce que « finie », dans le titre, ça n’a jamais été un adjectif mais un participé passé. Celui du verbe finir. Qui s’accorde en genre et en nombre. Comme on l’a appris dès l’école primaire. École qui est bel et bien finie, celle-ci et depuis belle lurette. Il y a des fois où je m’emporte, je suis pris dans mon propre élan et je ne fais même plus attention à ce que j’écris et après, heureusement que je m’en rends compte tout seul sinon,... [Lire la suite]
11 mai 2015

jour J

Par exemple, on pourrait instaurer la journée de l’anesthésie, une fois par an et on pourrait décréter que ça serait le 11 mai, qui est aussi l’anniversaire de Ringo, pas le Ringo Starr des Beatles mais le Will Cat des années 70 et peut-être d’un peu des années 80. Et ne voyez aucun lien entre les deux, je n’ai jamais dit et je ne dirai jamais que Ringo était soporifique, non, non, non, loin de moi une telle idée. En tout cas, la journée de l’anesthésie, le 11 mai, je trouve que c’est une super idée. Du coup, je suis allé en voir une,... [Lire la suite]
05 mai 2015

la femme idéale

La femme idéale existe et je l’ai peut-être rencontrée. Du moins, je l’ai peut-être rencontrée virtuellement. C’est déjà ça et ça me rassure parce que pour une rencontre du troisième type, la femme idéale, c’est plutôt sympa, non ? Je suppose que vous aimeriez que je vous parle d’elle. J’en meurs d’envie, à vrai dire mais je ne sais si je doigt (c’est fait exprès) car entre le fait de parler d’elle et de trop en dire, il y a un fossé que je ne suis pas sûr d’avoir envie de franchir. Et, tel que je me connais, alors que je... [Lire la suite]
16 décembre 2014

ça ne marche plus ?

Tout à l’heure, au bureau, je voulais faire une photocopie. À moins que cela ne soit envoyer un fax. Je ne me souviens déjà plus, mais peu importe car j’étais devant la même machine, une imprimante-télécopieur-numérisateur, le genre de gros truc baraqué que si vous le croisez dans la rue à trois heures du matin, vous ne demandez pas votre reste et vous vous écartez pour le laisser passer. Mais moi, celui du bureau, je le connais bien maintenant. Je le fréquente assidûment quatre à cinq jours par semaine. Normalement cinq mais en ce... [Lire la suite]
30 août 2014

6 lettres, pas mieux

Samedi. Le jour S. Attention, ce billet a été écrit il y a deux jours et il n’est pas impossible que certains propos ne soient plus d’actualité. Bon, déjà, le fait de commencer par « samedi, le jour S », ça, c’est forcément juste et personne ne pourra y redire. Sauf, et seulement à condition qu’on soit extrêmement pointilleux, du genre à chercher la petite bête dans une meule de foin, un peu comme moi, quoi, sauf, donc, que normalement,  ça aurait été mieux qu’on soit jeudi. Parce que jeudi, c’est le seul vrai... [Lire la suite]
17 décembre 2013

au doigt et à l'oeil

Tout à l’heure, au bureau, je voulais faire une photocopie. À moins que cela ne soit envoyer un fax. Je ne me souviens déjà plus, mais peu importe car j’étais devant la même machine, une imprimante-télécopieur-numérisateur, le genre de gros truc baraqué que si vous le croisez dans la rue à trois heures du matin, vous ne demandez pas votre reste et vous vous écartez pour le laisser passer. Mais moi, celui du bureau, je le connais bien maintenant. Je le fréquente assidûment quatre à cinq jours par semaine. On se comprend même sans... [Lire la suite]