10 mars 2021

une lentille, deux lentilles, trois lentilles…

Une lentille, deux lentilles, trois lentilles, quatre lentilles, cinq lentilles, six lentilles, sept lentilles, huit lentilles, neuf lentilles, dix lentilles, onze lentilles, douze lentilles. Voilà, ça fait un paquet de douze. Maintenant, Jean-Michel, je vais te confier une mission importante, tu vas voir, c’est hyper compliqué à faire mais je suis sûr que tu vas y arriver les doigts dans le nez. Ça change des doigts dans le cul. Tu n’étais pas obligé. Moi, quand je peux te faire plaisir… Qu’est-ce qu’il faut que je fasse ? C’est... [Lire la suite]

05 mars 2021

un pois chiche, deux pois chiches, trois pois chiches…

Un pois chiche, deux pois chiches, trois pois chiches, quatre pois chiches, cinq pois chiches, six pois chiches, sept pois chiches… C’est énervant, hein, à entendre ou à lire, une énumération de pois chiches ? Huit pois chiches, neuf pois chiches, dix pois chiches, onze pois chiches, douze pois chiches, treize pois chiches… Moi, ça va, merci. Mais s’il vous plaît, ne me parlez pas, ne m’interrompez pas, sinon, je risque de perdre le compte et je serais obligé de tout recommencer, moi, je dis ça pour vous, parce que moi, compter... [Lire la suite]
18 février 2021

juste avant le couvre-feu

Hier soir ou plutôt, hier en fin d’après-midi, je suis allé chercher la paire de chaussures que j’ai fait ressemeler chez le cordonnier de Saint-Louis. Mais comme je n’avais pas vu le temps passer, après le départ de Renée (j’étais sur le canapé en train de zoner devant la télévision), quand je me suis rendu compte qu’il allait bientôt être 17h25, j’ai réalisé qu’il me restait à peine plus d’une demi-heure pour aller la chercher, ma paire de pompes. Elle devait être prête depuis la veille mais j’avais oublié d’y aller ou alors, j’en... [Lire la suite]
13 avril 2020

allo, t’es en confinement ? (billet non garanti sans coronavirus)

Allo, bonjour, c’est moi. Bonjour, c’est moi aussi. Ça va ? Bof et toi ? Bof aussi. Tu sais, en ce moment, on n’a pas le choix, si on n’est pas malade, il faut bien que ça aille. Ouais, moi aussi. C’est vrai que cette période de confinement n’a pas élevé le niveau des communications entre les gens, globalement parlant, j’entends. En temps normal, celui d’avant, qu’on ne retrouvera peut-être  jamais plus vraiment, on avait déjà un niveau assez bas, quand on entendait des gens parler à d’autres, dans leur portable,... [Lire la suite]
18 mars 2020

à deux mètres de distance, uniquement

Avec les restrictions dues au confinement de niveau 3 et au fait qu’il faut absolument respecter une distance sociale de minimum 1 mètre, je voudrais annoncer à toutes les personnes avec lesquelles je serais amené à avoir un rapport sexuel, si court ou si intense soit-il que ces rapports éventuels à venir pourront avoir lieu, bien évidemment mais dans les conditions suspensives suivantes (et quand je parle de conditions suspensives, je ne parle pas de sous-vêtements, qu’on soit bien d’accord, hein ?) D’ailleurs, pourquoi... [Lire la suite]
20 octobre 2019

sensation

Dans les toilettes du centre commercial de Bordeaux Lac, samedi matin : je suis parti faire quelques courses et une envie de faire pipi se fait de plus en plus pressante. J’ai la sensation que ma vessie ne tiendra pas le temps qui me reste à arpenter les rayons de l’hypermarché et à passer en caisse. Alors, je laisse mon caddie dans une allée et je vais là où je me dois (où je me doigt ?) d’aller : me vider. Discrètement. Mais les urinoirs sont hors d’usage. Il me faut donc me rabattre dans une cabine. Et là, une fois... [Lire la suite]

09 août 2019

un bon petit soldat

Je crois que malgré mes airs rebelles (et parfois, je n’ai pas que l’air, j’ai aussi les paroles), je suis un bon petit soldat. En effet, que quand on me dit quelque chose, même si souvent, je n’en fais qu’à ma tête, les autres fois (dans quelle proportion ?), j’écoute ce qu’on me dit et je fais là où on me dit de faire (et même éventuellement dans le caniveau) et un point c’est tout. C’est surtout vrai, tout ça, quand ce qu’on me demande vient d’une autorité reconnue. J’ai un sens profond (tu le sens, mon sens... [Lire la suite]
25 avril 2019

y a des fois

Y a des fois, on a conscience qu’on ne doit pas dire qu’y a des fois. On devrait dire parfois mais y a des fois, ce n’est pas très joli, joli pour quelqu’un qui aime la langue française. Je ne cite personne. Je dis juste ça comme ça. Mais y a des fois où ça peut-être écrit volontairement, un peu comme une figure de style, un peu populaire, assez outrancière pour peu qu’on la répète. Y a des fois, quand on se lève, on se demande pourquoi on se lève, surtout si on n’a pas besoin d’aller travailler car après tout, qui s’en rendrait... [Lire la suite]
26 septembre 2018

choisir un doigt, choisir un sens, choisir un élément

Si je devais choisir un doigt dans les cinq d’une de mes mains, je prendrais l’auriculaire gauche. Parce que c’est celui qui m’a le plus manqué depuis pile un an, maintenant. À cause d’une arthrose aussi subite qu’inattendue pour ne pas dire soudaine et imprévue, je me suis retrouvé avec un petit doigt incapable de me servir à quoi que ce soit autre que me rappeler que la douleur existe et qu’elle n’est jamais bien loin. Et à quelques nuances près, il était raide. Pas raide dingue de moi, non, raidi par ces problèmes de cartilages. Et... [Lire la suite]
07 septembre 2018

des pas perdus pas pour tout le monde

Elle a mis le doigt sur quelque chose d’intime, qui est toujours dans ma poche droite de pantalon (ou de bermuda) car quand je parle de podomètre, je ne parle pas d’une application qui se trouve dans tout bon smartphone qui se respecte, le truc connecté qui te compile tout et te donne des moyennes, ton rythme cardiaque et les calories dépensées et tout et tout. Non, quand je parle de podomètre, je parle d’un petit podomètre, de la longueur d’un doigt pas trop grand, de la largeur de la moitié du même doigt et de l’épaisseur d’une... [Lire la suite]