10 juin 2021

mais qu’est-ce que tu fais là, Chouchou ?

« Arriva, Gigi l’Amoroso, croqueur d’amour, l’œil de velours comme une caresse ; Gigi l’Amoroso, toujours vainqueur, parfois sans cœur mais jamais sans tendresse… Gigi… Gigi ?… » Chouchou ?... Chouchou, c’est toi là-bas dans le noir ? Mais oui, c’est bien toi ! Mais qu’est-ce que tu fais là, Chouchou ? Je croyais que tu avais disparu, ça fait au moins… Attends, je regarde… Ça fait un peu plus de deux ans que tu es parti sans donner le moindre signe de vie. La dernière fois qu’on s’est vus, toi... [Lire la suite]

25 février 2021

a-t-on conscience du temps qui passe quand il passe ?

C’est une autre question que je me pose souvent : ai-je conscience du temps qui passe quand il passe ? A-t-on généralement conscience du temps qui passe, tout autant que nous sommes ? Parce que bien souvent, il me semble bien qu’on ne s’en rend compte qu’il fois qu’il est passé, le temps et alors là, c’est souvent trop tard. Comme on le dit toujours : avant l’heure, ce n’est pas l’heure et après l’heure, ce n’est plus l’heure et ce qui est fait, n’est plus à faire et chacun chez soi et les moutons seront bien... [Lire la suite]
10 janvier 2021

oui, je vais continuer de te laisser

Oui, tu as raison, je vais continuer de te laisser, c’est mieux pour tous les deux. Tu as bien vu qu’avec moi, c’est tout ou rien. J’apparais, je disparais et je réapparais et soudain, j’en veux toujours plus. Alors, oui, le mieux, c’est que je fasse profil bas et que je continue de te laisser. Ça ne veut pas dire que je n’ai plus envie de te voir, ça veut dire que je veux créer un manque. Ne pas tomber dans une urgence routinière. Ne pas me précipiter à la moindre annonce de la moindre pluie. Ne pas venir sous tes fenêtres à miauler... [Lire la suite]
31 décembre 2020

disparais de ma vue, maintenant !

Bon, 2020, où es-tu encore passé ? 2020 ? Youhou, tu es où ? Tous les ans, c’est la même chose, au moment de la passation de pouvoir, on cherche toujours celui qui doit partir car celui qui doit arriver ne va pas aimer qu’il puisse y avoir une cohabitation, au demeurant impossible. 2020 ? Vraiment, cette année, on n’a pas été gâtés avec celui-ci, il n’en a fait qu’à sa tête, en gros, il n’a fait que n’importe quoi alors que nous, naïvement, on comptait sur lui pour nous faire honneur et nous rendre heureux a minima... [Lire la suite]
19 octobre 2020

25 secondes, douche comprise

Si vous disais qu’en apprenant ces informations, ça me les a un peu coupées… Bien sûr, cette nouvelle ferait sans doute très, très, très plaisir à cette bonne vieille Alice Coffin mais non, quand je dis que ça me les a coupées, je ne parle pas de ce qu’elle aurait aimé voir disparaître, chez moi comme chez tous mes congénères masculins car c’est juste une formule, une façon de parler. Bon et puis de toute façon, je crois qu’on a assez parlé de cette bonne femme comme ça, maintenant, on passe à autre chose car continuer, ça lui ferait... [Lire la suite]
01 août 2018

léguer son corps à la science infuse

Hier, j’ai évoqué mon incinération (valable uniquement quand je serai constaté mort car, évidemment, tant que je suis présumé vivant, ça ne compte pas) et aujourd’hui, j’aimerais évoquer ce qui suivra cet événement, quand il aura eu lieu. Et je vous le demande, en cent comme en mille, qu’est-ce qui suit des funérailles ?  Allez, je vous laisse chercher quelques minutes mais pas plus car je suis vraiment trop impatient de vous donner la réponse. Je brûle d’envie (ça tombe bien) de parler de ce que j’ai sur le bout de la... [Lire la suite]

24 février 2018

tout doit disparaître

Grosse promotion chez Stéphane, ce week-end, tout doit disparaître ! Pour cause d’inventaire, de dégivrage et de nettoyage du réfrigérateur, tout doit disparaître. De nombreux articles frais sont à prendre tout de suite. Sans perdre de temps pour ne pas briser la chaîne du froid. Il y en a pour tous les goûts (ou presque) et à chaque niveau, à chaque étage, ses spécialités. Des fruits et légumes aux boissons, même alcoolisées, des produits laitiers à la charcuterie, venez, dépêchez-vous de venir car il n’y en aura pas pour tout... [Lire la suite]
03 février 2018

les 2 huit

Il y en a qui font les 3 huit, moi, aujourd’hui, je ne ferai que les 2 huit. Pas plus. Voire les 2 huit et demi mais là, c’est sûr et certain, juré, craché, je n’en ferai pas plus. C’est mon dernier mot. Pas besoin de faire appel à un ami, ni de demander le 50/50 et encore moins l’avis du public, à 19h30 au plus tard, j’aurai terminé mes deux journées en une. Et je n’y serai plus pour personne. Il n’y aura plus d’abonné au numéro que vous appellerez. Si on me demande, vous direz que je ne suis plus là. Que vous ne savez pas où je... [Lire la suite]
03 novembre 2015

ma plus mauvaise amie

Je n’ai pas envie et pourtant, je n’ai pas le choix, je dois bien faire avec. Il y a des jours où on a envie de rien. Le ciel est triste, la vie est grise, un seul être vous manque et tout est dépeuplé. On s’est levé avec l’envie de ne surtout pas le faire mais on l’a fait quand même. Et la seule chose qu’on puisse dire pour tenter de s’en sortir la tête haute, sans aucune fierté, pourtant, c’est « pas aujourd’hui, j’ai la migraine » en espérant que le monde entier vous fiche la paix. Une paix durable. Avec des faux airs... [Lire la suite]
30 octobre 2015

l'inconnue du TGV

C'est bien plus souvent qu'on ne peut le supposer que les choses les plus incroyables arrivent dans la vraie vie comme si c'était dans un film. Il en est de même bien sûr pour les rencontres. Celles qui peuvent aller jusqu'à bouleverser votre vie, vous retourner comme une crêpe et vous laisser pantois le temps de comprendre ce qui vous arrive. Alors, votre cœur bat la chamade, vous avez l'air niais et vous vous demandez si vous n'êtes pas en train de rêver. C'est pour tout cela qu'on dit alors que l'affection dépasse la réalité. ... [Lire la suite]