12 décembre 2016

cinq centimes plus cinq centimes plus deux centimes

C’est le début de la fortune. Il m’aura attendu tout ce temps pour que l’argent commence enfin à couler à flots dans ma bourse. Il était temps, à un peu moins de cinq ans de la retraite (si tout va bien), je vais pouvoir commencer à capitaliser de façon optimale et espérer m’en sortir honorablement quand je ne serai plus dans le circuit de la vie active. Pourquoi annoncé-je ça comme ça, un lundi après-midi de décembre ? Parce qu’il m’est arrivé une chose incroyable hier. Et aujourd’hui. Une série de choses incroyables. Et quand... [Lire la suite]

28 mai 2016

arrêter tout ça – les murs ont des oreilles (1)

Je viens d’entendre une discussion que je n’aurais pas dû entendre. Si j’ai bien compris, c’était entre deux messieurs qui se voyaient incognito, en dehors de tout journaliste, le plus discrètement possible et vous voyez le topo, quoi. D’abord, j’ai cru que c’étaient deux espions qui arrivaient soit pour négocier un truc chacun pour son pays, soit pour planifier une action. J’étais tranquillement planqué dans le recoin d’un parking, pour que personne ne vienne m’embêter, j’avais envie d’être seul et là, j’ai entendu des pas, dans la... [Lire la suite]
04 avril 2016

Édouard et Marie-Claude

Il y a des gens qu’on trouve sympathiques, comme ça, dès le premier abord et ça se confirme au fil du temps, quand on a l’occasion de les connaître un peu mieux. C’est toujours agréable de ressentir ce genre de choses envers quelqu’un et se dire qu’on ne s’est pas trompé. J’ai un cas comme ça dans mon quotidien professionnel. Nous avons embauché un vendeur, chez nous, il y a quelques mois et je me souviens très bien du jour où il est venu passer son entretien avec la chef des ventes et la D.R.H. C’est moi qui lui ai ouvert la porte,... [Lire la suite]
04 octobre 2015

filature

Je ne sais pas quel curieux hasard, nous en sommes venus à nous croiser de nouveau, le monsieur à la casquette « pas loulou de la Cub » et avec les lunettes de soleil au-dessus d’une paire de favoris grisonnants, mais une chose est certaine, nous nous sommes croisés de nouveau. Et pas qu’un peu. Je l’ai reconnu immédiatement même si la femme qui l’accompagnait hier n’était pas avec lui, aujourd’hui. C’était dans le tram du retour. Il est descendu à Thiers-Benauge et j’en ai fait autant. Histoire d’avoir le cœur net. Il... [Lire la suite]