14 mars 2019

un peu comme une hécatombe

Il y a une espèce de série noire, en ce moment, un peu comme une hécatombe. Principalement à mon travail et aussi un peu chez moi. Au boulot, ça a commencé par mon patron, mon nouveau directeur depuis le mois de septembre, celui avec qui j’ai « négocié » mon départ en forme de rupture conventionnelle. Il est parti en vacances pendant un peu plus de trois semaines pendant les fêtes de fin de l’année dernière (alors que c’est interdit, normalement, dans la boîte, ouh les cornes au patron qui ne montre pas le bon... [Lire la suite]

08 février 2019

ça s'en va et ça revient

Quelqu’un qui s’en va, ce sont des choses qui arrivent et moi, normalement, dans 7 semaines, je tirerai une belle révérence à tous mes collègues (même s’ils ne sont plus très nombreux) mais je préviens tout de suite : il n’y aura aucun rappel. J’avais besoin de faire cette mise au point, de préciser ça car il y a déjà eu des tentatives de « tu veux pas rester ? » ou « tu peux pas revenir, en avril ? » Non. Tel qu’on m’a posé la question, je n’ai pas envie de dire oui. Si encore on m’avait dit :... [Lire la suite]
18 octobre 2018

veuillez agréer...

Monsieur le Directeur, avec un D majuscule, de la Société dans laquelle je suis encore un peu employé : Je lui ai remis ma lettre de demande de rupture conventionnelle hier matin, alors qu’il était au téléphone en train d’attendre je ne sais qui ou je ne sais quoi et comme il ne pouvait pas parler et qu’il ne souhaitait pas que je parle, moi non plus, il m’a fait signe de ne pas faire de bruit. Peut-être était-il avec sa femme ou sa maîtresse et qu’on le pensait seul, il ne fallait donc pas que quiconque sache que j’étais en... [Lire la suite]
11 octobre 2018

j'ai fait un point avec mon patron

C’en est où, monsieur le vénérable nouveau directeur bien aimé de cette entreprise adorée ? C’en est où de ma demande de partir proprement mais assez rapidement ? C’est dans les tuyaux, qu’il m’a répondu. La priorité, c’est d’abord de surseoir au remplacement d’Audren et il va falloir prévoir la formation de la personne qui prendra ton poste. À qui tu vas apprendre le travail que tu fais. Mais on a encore un peu de temps, la priorité, c’est le commerce. Faire entrer du chiffre d’affaires. Évidemment qu’on a encore un peu de... [Lire la suite]
05 janvier 2017

Super Spyman

Je suis un espion et là, alors que j’ai déjà terminé mon travail, à mon boulot, je viens d’enfiler mon costume de super espion, Super Spyman, et je vais observer mes collègues par en-dessous et par au-dessus. Comme ça, j’en saurai un peu plus sur eux et en particulier, s’ils ne sont pas dangereux pour le bien être de notre pays en ce début d’année 2017. Déjà, si je peux nous assurer qu’il n’y a aucun risque jusqu’au 31 décembre, ça sera ça de gagné et même moi, je pourrai tenter de dormir sur mes deux oreilles… Déjà, je pense... [Lire la suite]
30 juin 2016

passage à l'heure d'été, d'été

Cette année, j’aurai fait deux passages à l’heure d’été. Soit un (double) passage à l’heure d’été, d’été. Depuis hier, depuis hier soir ou depuis ce matin, j’avoue ne plus très bien savoir quand ça a commencé, mais depuis hier, je suis donc passé en horaire spécial. En décalage horaire. Et je me dis que du coup, soit je suis en avance sur les autres, soit je risque d’être très vite à la traîne. Mais en avance sur les autres, c’est déjà ça d’assuré vu que je me lève avant tout le monde. Exclus tous ceux qui ne sont toujours pas encore... [Lire la suite]

23 février 2016

putain, encore cinq ans, ben y a qu'à manger des pommes

Je crois que je commence à comprendre ce que pouvait ressentir Jacques Chirac, avant d’être enfin élu président de la république, dans les deux ou trois ans qui ont précédé cet évènement majeur dans sa vie. Et je commence aussi à comprendre pourquoi les Guignols de l’Info de l’époque en avait après lui en lui faisant dire « putain, encore deux ans » car moi, c’est exactement ce qui m’arrive en ce moment. Je compte les années. Non pas en vue d’être élu président de la république, ni française ni d’ailleurs, d’ailleurs (tiens,... [Lire la suite]
08 octobre 2015

l'inconscience professionnelle

Je vous jure que tout ce qui va être dans les paragraphes qui suivent est vrai. Non seulement, je l’ai entendu de mes oreilles mais surtout, de la bouche même des intéressé(e)s. Comme quoi, aujourd’hui, il n’y a même plus besoin d’avoir honte de dire des choses pareilles. Plus de pudeur et un je-m’en-foutisme qu’on n’aurait pas soupçonné à un tel niveau ? Eh bien si, justement. D’abord, il y a Vir..nie, ma collègue, mon ex-collègue qui a travaillé dans la même équipe que la mienne pendant quelques années, une fille bavarde, pas... [Lire la suite]
29 septembre 2015

osmophobie

Ça y est, je crois que je sais ce que je suis. Je l’ai appris ce matin. Et j’en remercie mon nouveau directeur, celui qui sent trop fort le parfum. Si fort que j’en arrive à regretter les odeurs de poissons morts que nous avions ici, avant son arrivée. Même quand il n’est pas là, comme le samedi matin, ça sent encore son eau de toilette de la veille. De la semaine passée. Un truc à vous soulever le cœur et à vous faire vomir. Mais je suis un cas isolé car les autres, même s’ils ont plus ou moins remarqué qu’il mettait beaucoup de... [Lire la suite]
26 août 2015

un sur trois

Nous étions trois, jusqu’au 21 août et là, j’ai réussi à éliminer les deux autres. Parce que déjà, quand nous étions deux, ça en faisait un de trop mais quand nous avons vu arriver le troisième, il y a peut-être deux mois de cela, j’avoue que je n’en pensais pas moins même si j’ai fait bonne figure en le saluant d’un large sourire comme si nous pouvions être de connivence. Parce que moi, je n’aime pas la concurrence : ni celle de la qualité, ni celle de la quantité, ni celle de l’affectif, ni celle de la référence et encore moins... [Lire la suite]