05 mars 2021

un pois chiche, deux pois chiches, trois pois chiches…

Un pois chiche, deux pois chiches, trois pois chiches, quatre pois chiches, cinq pois chiches, six pois chiches, sept pois chiches… C’est énervant, hein, à entendre ou à lire, une énumération de pois chiches ? Huit pois chiches, neuf pois chiches, dix pois chiches, onze pois chiches, douze pois chiches, treize pois chiches… Moi, ça va, merci. Mais s’il vous plaît, ne me parlez pas, ne m’interrompez pas, sinon, je risque de perdre le compte et je serais obligé de tout recommencer, moi, je dis ça pour vous, parce que moi, compter... [Lire la suite]

06 novembre 2020

un, deux, trois, soleil !

Un, deux, trois, soleil ! Donald, tu as bougé, tu as un point de pénalité. Bravo, Joe, toi, tu commences bien la partie, tu es en tête. Non, Donald, tu n’as pas gagné, le jeu vient à peine de commencer et il n’est pas terminé. Et oui, tu as bougé. De toute façon, tu bouges tout le temps : que ce soit à « un, deux, trois, soleil », au « Mikado » ou aux jeux de patience. Tu ne peux jamais t’en empêcher. Et tu sais, tu vas devoir apprendre à devenir beau joueur car sinon, bientôt, plus personne ne voudra... [Lire la suite]
12 mai 2020

difficile de faire une photo officielle (billet déconfiné)

me serait très difficile de me faire faire une photo officielle pour mettre dans toutes les mairies, tous les bâtiments administratifs, dans tous les foyers de tout mon peuple, opposants compris (surtout chez les opposants, d’ailleurs) et dans tous les lieux publics : piscines, parcs, jardins, forêts, montagnes, plages et tout et tout. Parce que tout bon dictateur qui se respecte se doit d’avoir une bonne communication pour conserver une image omniprésente et permettre à ses sujets de le révérer comme il se doit. Mais aussi,... [Lire la suite]
16 mars 2020

finement con

En ces heures graves, en ces heures de crise inédite, en ces heures de doutes, moi, Stéphane 1er déclare que dorénavant, nous serons en confinement afin de ne pas être en contact trop proches avec tous ceux qui sont finement cons. Je sais que mes propos sont subjectifs et élitistes mais que voulez-vous, quand on est dictateur, on a le choix des armes. Et moi, j’ai choisi de ne pas aller voter, hier. Pour la seconde fois de ma vie, je n’ai pas rempli mon devoir citoyen en respectant mes devoirs civiques : ne pas aller dans un... [Lire la suite]
10 janvier 2020

à l’amende !

Oui, j’ai préparé une tarte aux poires et aux amandes mais ça n’a rien à voir avec le sujet de ce billet, sobrement intitulé « à l’amande », si vous l’avez remarqué. Normalement, vous ne pouvez pas ne pas l’avoir remarqué ou alors, si c’est le cas, vous êtes juste venus ici par hasard et vous vous êtes dit : « Tiens, c’est ouvert, entrons et voyons si on peut piquer quelque chose ! » Oui. Mais non. Ici, il n’y a rien à voler et en plus, je suis sous alarme. J’ai souvent l’alarme à l’œil mais vous n’êtes... [Lire la suite]
04 décembre 2019

interdiction aux aurores d’être boréales

Moi, Stéphane 1er (et Stéphane Dernier), en tant que dictateur maître du monde et de l’univers (même à Pallu, dans les Deux-Sèvres, c’est dire si je suis devenu importantissime), moi, Stéphane 1er (et Stéphane Dernier) que dorénavant, toute aurore se voit interdite d’être boréale sans mon autorisation expresse. Parce qu’il m’est totalement inadmissible que d’autres que moi puissent en voir et comme je ne sais pas encore quand je pourrai aller en admirer, je n’accepte pas l’idée que eux, oui et moi pas. Et comme il n’y a pas de raison... [Lire la suite]

03 décembre 2019

bon, si on passait à autre chose

Et maintenant, que vais-je faire, de tout ce temps, que sera ma vie ? Après le billet d’avant-hier (« je te fais la gueule, moi ? ») et celui d’hier (« mea culpa, mea maxima culpa »), au lieu de faire un acte de contrition, deux pater et trois ave (ou deux pâtés et trois ave), je propose qu’on passe à autre chose. Mais ce n’est pas une façon de ne pas vouloir reconnaître que parfois, je peux effectivement aller plus loin que la bienséance pourrait l’exiger mais c’est ainsi que je suis fait et ainsi que... [Lire la suite]
23 octobre 2019

on entre de plus en plus dans l’automne profond

Franchement ? Hier après-midi, je suis resté cloîtré chez moi, je n’ose pas dire reclus car ça on pourrait alors m’assimiler à Patrick Balkany dans sa cellule et il y a des comparaisons que je ne suis pas encore prêt à entendre en ce qui me concerne. Je suis donc resté enfermé chez moi car j’avais déjà fait pas mal de choses toute la matinée et j’avais envie de me poser un peu. Me poser et me reposer. Envie de poser mes valises. Envie de dire «pouce ! » et de faire une pause et me pauser et me repauser. Oui, je sais,... [Lire la suite]
06 février 2019

journée mondiale sans téléphone

Bonjour, je me présente, je m’appelle Henri et je voudrais vous rappeler qu’aujourd’hui, c’est la journée mondiale sans téléphone. Et c’est exactement le bon moment pour faire le point sur cet appareil qui est devenu un prolongement de tout un chacun, bien plus que ses jambes ou ses bras. Voire, pour certains cas, bien plus que son cerveau. On ne peut globalement plus se passer de son smartphone comme si la vie de chacun en dépendait. Dès le réveil, toute la journée, même la nuit, on y est tout le temps pour vérifier qui ceci, qui... [Lire la suite]
19 septembre 2017

en transit, pas du tout intestinal

Bon, alors comme ça, je suis toujours en vacances mais comme je suis chez moi, j’ai surtout l’impression d’être en week-end. Ça ne va pas durer aussi longtemps que les contributions car dès demain, je reprends la route. On peut donc dire que je suis en transit. Mais pas du tout en transit intestinal. Juste en transit comme quand on va très, très loin en avion et qu’on a des correspondances qui sont tellement longues qu’on doit passer une nuit à l’hôtel. Sauf que là, moi, ça aura fait trois nuits chez moi. Rien de très exotique mais... [Lire la suite]