07 juin 2019

comme si toute éventualité de bleu était devenue interdite

Je suis un privilégié, j’ai la chance incommensurable de pouvoir apprécier les levers de jour, chaque matin car, en général, de nous deux, entre le jour et moi, je suis toujours le premier debout, même en été ou à son approche. Et ce que j’aime, c’est avoir le temps d’en profiter mais aussi, de goûter des plaisirs différents à chaque fois car, contrairement à ce qu’on dit, les jours se suivent mais ne se ressemblent jamais. Et là, en ce vendredi 7 juin 2019 à 6h30, c’est exactement ça qui est en train de se produire : un début de... [Lire la suite]

17 mai 2019

alors, entre autres, je n’aime pas le chocolat

Il y a des jours où on se prendrait presque pour une star dont les fans ne rêvent que d’une chose : passer du temps avec. Je ne sais pas pourquoi mais en fin de nuit, vers 4h, je me suis réveillé et je n’ai pas pu me rendormir vraiment, j’ai plus somnolé qu’autre chose et ce, par petites périodes de dix minutes. Au bout d’un certain temps, j’ai fini par me lever, vers 6h et j’ai commencé ma journée d’une meilleure façon que je n’ai terminé ma nuit. Et, une fois debout, alors que je venais d’allumer mon ordinateur mais que je... [Lire la suite]
29 mars 2019

s'allonger un morceau

Je me souviens de cette chanson d’Ester Galil, Le jour se lève, reprise par Garou, dans les années 70, elle m’avait beaucoup marqué par le texte, la musique et la voix de son interprète, une voix rauque comme on peut facilement rencontrer au moment d’un réveil, après une courte nuit qui fait suite à une longue) soirée pendant laquelle d’aucun(e)s ont pas mal bu et sans doute beaucoup fumé. Et là, au petit matin, on a la voix enrouée et un peu de difficulté à faire la part des choses. Et parfois, aussi, à faire la part des gens. Allez... [Lire la suite]
24 novembre 2018

voulez-vous coucher avec moi avant mon départ ?

J’ai bien entendu ou je me suis fait un film ? Tu m’as bien proposé de coucher avec moi ? « Tiens, pour une fois que nous sommes seuls, que nous pouvions parler sans qu’on nous entende, je voudrais te demander quelque chose. Avant que tu partes, dans quelques mois, j’aimerais bien qu’on couche ensemble », oui, c’est bien ce que je viens de te dire. Ah ! Ciel ! Mais tu me fais des avances ! Ah mais tu sais que tu me la coupes ? Attention, c’est juste une image, j’espère que tu ne prends pas tout... [Lire la suite]
28 octobre 2018

un mec banal à l'heure d'hiver

Le premier dimanche matin à l’heure d’hiver. Comme j’ai voulu en avoir le cœur net, je me suis levé à 2h (heure d’hiver) mais à 3h (heure d’été), car c’est exactement là que le changement devait avoir lieu. Je suis donc sorti de mon lit, comme le font certaines rivières et certains fleuves, lors de grandes pluies, et je suis allé faire un gros pipi nocturne, dans le noir, à tâtons ou presque et là, j’ai surveillé le moment où l’été théorique a fait place à l’hiver pratique. Eh bien, figurez-vous que je n’ai pas pu vérifier que la... [Lire la suite]
08 août 2018

deux fois l’infini debout

C’est drôle, cette date palindrome du 8 août. Car en plus, le 8, quand il est couché, représente l’infini et aujourd’hui, particulièrement, un double infini mais debout. Voilà ce à quoi j’ai pensé, ce matin, en me préparant pour venir à l’abattoir… Non, en me préparant pour venir pousser le wagonnet au fond de la mine… Non, en me préparant pour venir travailler ici. Pardon, je me suis légèrement emporté. Oui d’accord mais bon, le 8 août, ça doit bien correspondre à autre chose qu’à un double infini debout, non ? Oui, ça... [Lire la suite]

18 août 2016

quel jour est-on, petit patapon ?

2h15. Quel jour on est ? Ah oui, c’est un jour de travail. On doit être jeudi ou vendredi. À moins qu’on ne soit mercredi. Mais si mon réveil sonne, c’est que ce n’est pas le week-end. Ou alors, je suis en train de dormir et je fais le cauchemar que mon réveil sonne et je dois me lever. Bon, allez, du nerf, de bœuf ! Hardi, moussaillon ! Debout les gars, réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup. Je retiens encore un peu le pipi du matin en allant d’abord boire un coup dans la cuisine, prendre ma montre pour... [Lire la suite]
08 août 2016

le pied de grue

J’aurais pu profiter de ce lundi, dernier jour de mon week-end pour faire une matinée bien grasse et non pas un semblant de grasse matinée ou une matinée allégée. Parce que non seulement, je me suis réveillé à 2h25 comme si j’allais devoir me lever (ce que j’ai fait) pour aller bosser (mais, c’était pour aller faire pipi) mais en plus, à 4h30, après avoir retrouvé un semblant de sommeil, je me suis de nouveau réveillé et là, je n’ai pas pu faire autrement que sortir du lit car je pensais à l’annonce que je devais faire paraître sur Le... [Lire la suite]
18 juin 2016

coup de foudre au travail

Oui, un coup de foudre au travail. Je n’aurais jamais cru que ça arriverait mais c’est arrivé. Avant-hier, pour ceux que la précision intéresse. Avant-hier vers 15h. Je n’y étais plus, car je débauche toujours entre midi et 13 heures, sauf cas exceptionnel. Et le lendemain matin, en arrivant, à 4h, à peine, alors qu’il faisait encore bien nuit et  bien fraîchement humide pour une mi-juin, on m’a sauté dessus en me demandant si j’étais au courant. Au courant de quoi ? Au courant que la foudre est tombée sur le bâtiment où il... [Lire la suite]
17 juin 2016

à dormir debout

Je dors debout. Enfin non, plutôt assis. Je dors assis devant mon ordinateur portable. Je suis rentré un peu tard (tout est relatif) du boulot car je suis directement passé par la case courses à Auchan sans toucher les 20 000 francs comme au Monopoly (forcément, il n’y a pas de case Auchan dans le Monopoly) mais en me délestant d’un peu plus de vingt-six euros tout en ayant un cabas bien rempli et bien lourd. De quoi survivre jusqu’à dimanche matin. Facilement. Les doigts dans le nez. Et les yeux fermés. Tiens, à propos d’yeux... [Lire la suite]