09 mai 2015

vouloir ne pas être méchant

Contrairement à il y a quelques années, j’évite régulièrement de dire du mal des spectacles ou des films que je n’ai pas aimés. Parce que, d’une part, si je ne les ai pas aimés, ça ne veut pas dire que ce sont des navets, à quelques exceptions près car parfois, je sais reconnaître une daube d’un film moyen, quand même, malgré tout, sans blague, hein… Et parce que, d’autre part, finalement, qui suis-je, moi, pour critiquer négativement le travail de quelqu’un qui est allé au bout de son projet ? Oui, c’est vrai, ça, qui suis-je... [Lire la suite]