28 avril 2019

ce n’est pas loin, c’est juste à 500 mètres

Pardon ? La piscine Tissot ? Oh, ce n’est pas loin, c’est juste à 500 mètres ! Vous allez tout droit et vous tournez sur vous-même au bout, là-bas et vous revenez et vous recommencez vingt fois et après, vous aurez parcouru la distance que je vous ai indiquée.  La dernière fois que j’y suis allé, à la piscine Tissot, c’était avec maman, début avril. Et alors que maman s’apprêtait à retrouver les joies des couloirs de natation dans une piscine ouverte au public, avec ses palmes, son pince-nez, son bonnet et ses... [Lire la suite]

07 octobre 2017

quatre-vingt-dix-neuf et une qui font cent

Quatre-vingt-dix-neuf ! J’en ai fait quatre-vingt-dix-neuf ! Je ne pensais pas en faire autant. À vrai dire, je ne savais pas combien j’allais en faire. Mais je les ai faites. J’ai fait mes petites bouchées au chocolat pour emporter chez Fanny et Paul, demain midi, vu qu’ils nous invitent pour un déjeuner dominical à la campagne près de Bourg-sur-Gironde. Nous leur offrirons d’autres petites choses mais en plus, je tenais à leur faire moi-même des bouchées au chocolat. Plaisir d’offrir et joie de recevoir, oui mais surtout,... [Lire la suite]
25 juillet 2017

SOS assistance hypnose

Pour commencer, Stéphane, tu vas t’installer confortablement dans un fauteuil ou un canapé, un endroit où tu te sens bien, où tu sais que tu peux être calme, le plus calme possible. Il vaut mieux que tu restes assis, le dos bien calé et les mains sur les cuisses. Ça, c’est la position idéale mais si tu préfères t’asseoir d’une autre manière, tu peux le faire, à condition d’être à l’aise et surtout, ne pas t’allonger. Le but n’est pas de dormir mais de te détendre. Ce qui remplacera largement une sieste. Tu peux laisser la musique en... [Lire la suite]
30 juillet 2016

le plus dur est-il fait ?

Je ne voulais pas courir comme un dératé et justement, à l’inverse, prendre un peu mon temps, comme disait Signoret. Mais non, le président, comme je le craignais a fait une promesse qu’il n’a pas tenue à l’instar de tous les présidents, ou presque. Alors que je stressais à l’idée de devoir emménager une fois mes congés terminés et mes nouveaux horaires, il m’a pourtant bien dit que mais non, on aura tout le temps, on ne va pas se crever à la tâche. Et moi, en bon électeur citoyen, je l’ai cru. Naïvement mais avec un léger doute... [Lire la suite]