08 novembre 2019

j’ai cherché partout

Depuis hier, j’ai cherché partout, dans tous les coins, pour tenter de savoir où tu pouvais te nicher. Où tu pouvais te cacher. Où tu pouvais te planquer. J’ai parcouru toute la ville sous des pluies incessantes et j’ai pris l’eau de haut en bas et de bas en haut sans oublier la sueur qui, contre l’eau des déluges faisait un choc thermique et me rendait encore plus fou, encore plus désespéré, encore plus impatient de te retrouver, enfin. Je n’aurais jamais pensé que cela puisse être aussi difficile de rattraper. Je te croyais là... [Lire la suite]

26 février 2019

et Chouchou ?

D’aucuns, compatissants, pourraient me dire que tiens, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu Chouchou (depuis le 17 janvier dernier, sauf erreur de ma part et si je ne m’abuse) et pourraient me demander illico presto ce qu’il est devenu, ce qu’il est donc devenu, ce beau jeune homme qui pourrait être le souvenir de moi quand j’étais à mon apogée, que j’ai embauché pour m’aider dans une vie de plus en plus contrariée et de moins en moins fluide et sereine. Tu parles, Charles, on m’avait dit qu’en avançant en âge, je prendrais un peu de... [Lire la suite]
26 avril 2017

instituteur de sondages

Stéphane G. n’est pas que l’auteur (méconnu) du très bon blog « C’est écrit », c’est également un instituteur de sondages qui a la chance de ne (presque) jamais se tromper et en cela, il est nettement supérieur à tous ces gourous et autres voyants médiums. Héritier d’une très grande famille poitevine, il a toujours été curieux de tout et ses dons intellectuels ont été remarqués dès son plus jeune âge, à l’école primaire. Après avoir systématiquement raflé tous les prix d’excellence jusqu’en 6ème, il a alors commencé à... [Lire la suite]
13 mars 2017

si ça se trouve, j’aurai écrit pour rien

Écrire dans le vide, écrire pour rien. C’est ça. Si ça se trouve, j’aurai écrit pour rien. Tout ça. Tout ce que j’avais envie de dire, aujourd’hui, je l’aurai dit pour des prunes. Comme si j’avais parlé à un violon et pissé contre un mur. Aucune oreille ne m’aura entendu. N’aura entendu mon cri. Pas un cri désespéré, non, juste un cri d’existence après une espèce de sieste qui s’est légèrement éternisée. Pas un cri qui fait peur, à la Munch, non, juste un cri dans le vide, un cri pour rien. Un écrit comme un chuchotement. À peine... [Lire la suite]
26 octobre 2015

avant l'heure

Avant l’heure, c’est pas l’heure, dit-on dans ce qui ressemble à un dicton. Après l’heure, c’est plus l’heure. Idem et dito. Mais alors, pourquoi les gens ne sont-ils pas plus ponctuels que ça ? Parce que moi, je suis un vrai névrosé de la ponctualité. Un mec qui préfère être en avance plutôt que prendre le risque d’être en retard. Parce que si ça ne me dérange pas d’attendre les autres parce que je suis en avance, je déteste les attendre parce qu’ils sont en retard. Et comme je suis toujours en avance et eux, toujours en... [Lire la suite]
30 août 2015

galantine de porc

Il était une fois un tramway nommé Bordeaux. Dans ce tramway, des moments où il est bondé et d’autres où il n’y a personne, ou presque. Les moments calmes, c’est toujours entre 5h30 et 6h le matin, le moment des paumés du petit jour. Et ceux, plus denses, l’après-midi, avec les paumés du plein jour. Avec les lycéens qui ne sont pas au lycée parce que ce sont les vacances. Avec les chômeurs qui ne travaillent pas comme leur nom l’indique. Avec les mères au foyer, parfois si désespérément mères de famille. Avec les gens qui s’ennuient... [Lire la suite]