09 juin 2017

vade retro, Civitas

Vade retro Civitas / Nunquam suade mihi vana / Sunt mala quae libas / Ipse venena bibas Il y en a qui n’ont vraiment rien à foutre de leurs journées. Que leur vie doit être triste et fade à force de se plaindre que rien ne va, que c’était mille fois mieux il y a mille ans (sans Remo) et qu’il faudrait revenir à des choses bien plus agréables que celles d’aujourd’hui, que le vingt-et-unième siècle ne vaut pas tripette et que, ma foi, une bonne guerre, ça ne ferait de mal à personne. Du moins pas aux survivants. Surtout... [Lire la suite]