20 juin 2019

un verre, ça va ; trois verres, bonjour les gars de la marine

Oui, je sais, je devrais mieux me tenir car je trouve qu’il y a du laisser-aller. Depuis que je ne travaille plus, j’ai eu quelques occasions de me lâcher en soirée ou lors de certains rares déjeuners mais à chaque fois, alors que j’avais juré qu’on ne m’y reprendrait plus, on m’a repris la main dans le sac et les lèvres à la coupe. Tiens, par exemple, ce midi, alors que nous étions au restaurant avec le président, son petit-neveu et la copine de ce dernier, nous avons partagé les choses en deux groupes, pour tout : quand nous... [Lire la suite]

01 mai 2019

voici le mois de mai où les fleurs volent au vent

Voici le mois de mai, où les fleurs volent au vent, où les fleurs volent au vent, si jolis mignonne, où les fleurs volent au vent, si mignonnement… Peut-on parler de fleurs qui volent au vent si mignonnement quand on sait que Paris va être la capitale mondiale des émeutiers, aujourd’hui ? En gros, c’est la chronique de dégâts annoncés et personne semble ne rien pouvoir y faire. Entre les gilets jaunes et casseurs réunis, les syndicats qui vont se faire déborder, les blacks blocs au courage infiniment assumé et aux ultra jaunes... [Lire la suite]
13 avril 2019

pile entre 9h55 et 10h55, à une heure près

Je suis là, à attendre et je n’aime pas ça. Je n’aime pas ça car je ne suis pas maître de la situation. Et car je n’ose rien entreprendre d’important comme repeindre la terrasse ou ravaler l’immeuble car je sais très bien que dès que je m’y mettrai, mon téléphone va sonner et je serai obligé de tout lâcher séance tenante. Et donc, je n’aime pas me retrouver dans ce cas-là : être obligé d’attendre. Quand c’est moi qui choisis de poireauter, c’est moi qui tiens les rênes. Aujourd’hui, non. Et comme je n’ai pas de chance, je sais... [Lire la suite]
23 février 2019

grâce à Dieu

Grâce à Dieu, j’ai pu traverses la manifestation routinière de ces derniers 15 samedis, en total contre sens, sans faire de dégâts. J’ai été surpris de la jeunesse de nombre de participants. Et de la vieillesse d’un autre nombre. Et des tambours. Du bruit. Du bruit. Du bruit. Et du RIC à tous les sauces. Grâce à Dieu, je n’ai pas aperçu de casseurs réunis, probablement qu’ils n’étaient pas dans le cortège (interminable) que j’ai traversé un peu en long et surtout en large. Et je n’ai pas été si fier que ça. Courageux mais pas... [Lire la suite]
15 août 2018

je ris, j’éternue mais ça n’a aucun rapport avec la ménopause

L’autre jour, je parlais de ces pubs qui m’agacent, dont celle sur cette belle femme aux cheveux gris qui dit, avec un grand sourire : je ris, j’éternue, j’ai des fuites urinaires et tout le toutim. Atchoum ! Bon, une fois, ça va. Atchoum ! Deux fois, passe encore  mais, Atchoum ! Trois fois, bonjour les dégâts. J’imagine l’état de la culotte de cheval ! Vous croyez que ça intéresse une majorité de gens de voir cette femme séduisante (si, si, j’insiste) nous raconter ses petits secrets intimes. Si ça se... [Lire la suite]