07 mai 2020

je préfère qu’on reste amis (billet non contaminé au Covid 19)

Quand le professeur de français (n’était-ce pas plutôt une femme ?) nous avait demandé de le lire, par esprit de contradiction, j’avais tout fait pour ne pas l’ouvrir, ce bouquin. Je venais de découvrir le théâtre et la poésie du vingtième siècle alors vous pensez bien que tous ces auteurs classiques et en particulier ceux des 18ème et 19ème siècles, j’en faisais un rejet systématique. Je ne me souviens plus de quelles pirouettes j’ai été capable pour ne pas me faire mettre de mauvaises notes, sans doute de la chance. Mais... [Lire la suite]