03 juillet 2019

je n’ai pas eu la place de dire pourquoi, hier

Hier, j’ai beaucoup évoqué ma lâcheté d’avant-hier en me prenant au jeu de l’écriture, en voulant faire des effets de style, en voulant montrer que j’en avais dans la culotte, j’ai voulu faire mon petit mâle histoire de bien noyer le poisson (pour ça également, je suis fort – même si j’ai travaillé pendant quatorze ans et une semaine chez un mareyeur, le spécialiste des poissons morts, je reste un champion du poisson noyé) mais j’ai bien conscience que j’ai laissé tous mes fans sur leur faim. Parce que tout le monde a dû se demander... [Lire la suite]

13 juin 2016

et pendant ce temps-là...

Ce midi, si je n’ai pas rêvé, j’ai vu une publicité à la télévision pour la SNCF et je me suis dit qu’ils ne manquaient pas de culot, ces gens du rail, ces gens durailles. Oser diffuser des spots commerciaux vantant les mérites de cette ex-grande entreprise alors que le service n’est pas assuré au mieux, c’est limite se moquer du monde. C’est même franchement se foutre de la gueule du monde. Si j’ai bien vu et bien entendu, je ne devrais pas être le seul dans ce cas-là et je me demande, alors, quel impact sur la clientèle.... [Lire la suite]
14 novembre 2014

style peu ampoulé

Il y a quelques temps de cela, j’ai écrit un billet* sur deux ampoules atteintes de phobie : l’une de la lumière et l’autre, du noir. Et j’avais sorti ma science, comme toujours et que ceci et que cela et que bien sûr, ampoule à vis et que, encore bien sûr, ampoule à douille. Et je ne me suis pas rendu compte, évidemment, que, en voulant étaler ma pseudo connaissance des ampoules, je ne faisais que montrer que je n’en savais foutre rien. Mon ignorance crasse aurait pu passer inaperçu mais il n’en fut rien. Mais il n’en est rien.... [Lire la suite]