14 juin 2021

pas demain mais mardi prochain

Bon, c’est dans un peu plus d’une semaine, pas demain mais mardi prochain qu’on va faire la fête avec le président, avec le patron, avec Chouchou, avec Jean-Michel, avec papa, avec maman, avec du chignon, avec Kali, avec Shuka, avec Minouche et avec moi. Je n’ai pas envoyé de cartons d’invitation à d’autres gens. On peut juste espérer que le prince charmant sera là mais comme on le sait tous, les princes charmants, ça n’existe pas dans la vraie vie. Enfin, moi, c’est ce que je crois. Pourquoi ? Tu penses que si, ça existe... [Lire la suite]

26 avril 2021

les oiseaux dans la charmille

Les oiseaux dans la charmille, dans les cieux l'astre du jour ; Tout parle à la jeune fille, tout parle à la jeune fille d'amour! Je l’ai déjà dit et je l’ai déjà écrit mais le 26 avril, ce n’est pas une date anodine dans ma vie. Et pas que dans la mienne. Et c’est aussi une date importante pour celles et ceux qui aiment la Sainte Chapelle, à Paris. C’est la date de sa consécration, en 1248. Et moi, même si je suis apostat, je reconnais que c’est un édifice religieux qui m’a toujours donné la chair de poule. Comme tant d’autres.... [Lire la suite]
18 avril 2021

pendant un mois ?

Ben dis-moi, Stéphane, tu as des pensées plutôt grises, depuis quelques temps, non ? Salut, Jean-Michel. Mais non, tu te fais des idées. Je n’ai jamais été linéaire dans l’optimisme et de toute façon, je n’ai jamais vraiment été particulièrement doué pour l’hédonisme. S’il te plaît, Stéphane, si tu pouvais utiliser des mots moins difficiles pour moi, je te rappelle que je ne suis que prof de sports rectangulaire (le prof, pas les sports) et donc… Je voulais juste éviter une répétition : je n’ai jamais été très doué pour... [Lire la suite]
20 mars 2021

rendez-vous dans dix ans

La dernière fois que nous nous sommes vus, nous avons un peu parlé, nous nous sommes détendus et nous avons encore parlé, un peu plus, après le moment de pause. Et presque tout de suite après que nous nous soyons retrouvés, tu m’as demandé où je serai dans dix ans. Et j’avoue que ta question m’a pris un peu au dépourvu car je ne m’y attendais pas et car je ne suis pas un spécialiste de la voyance et comme je ne crois pas au destin, j’ai du mal à penser que quelqu’un, même de divin, puisse en avoir l’oracle. Sur le coup, comme j’ai dû... [Lire la suite]
11 février 2021

je ne m’étais pas beaucoup trompé

Finalement, hier matin, en écrivant sur ce qui pouvait se passer hier soir, après le dîner, avec ma mère et le président, je ne me suis pas beaucoup trompé. À deux ou trois nuances près, je suis tombé pile poil dans ce qui s’est passé. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai des dons de voyance car je n’y croirais pas moi-même mais à ce stade-là, le doute est possible. Non, en réalité, après avoir fait la vaisselle et rangé la cuisine, nous avons d’abord pris un café et un digestif. De la part du président, ce n’était pas très anormal car... [Lire la suite]
07 novembre 2020

Noël sur la sellette

Au milieu de toutes ces mauvaises nouvelles conjoncturelles, il y a quand même une chose susceptible de me faire plaisir : l’éventuelle annulation de Noël. Non, pardon, pas l’annulation de Noël en soi, en tant que fête chrétienne mais plutôt l’hypothétique annulation des festivités et des rassemblements à l’occasion de cette fête de la consommation. Déjà, dans un pays qui se dit laïc, ne devraient être autorisés à fêter réellement Noël que ceux qui croient en Dieu, au Petit Jésus et à la Vierge qui n’a jamais vu le loup ni jamais... [Lire la suite]

10 octobre 2020

étoiles filantes

Dans les nuits d’automne, errant par la ville, Je regarde au ciel avec mon désir, Car si, dans le temps qu’une étoile file, On forme un souhait, il doit s’accomplir. Enfant, mes souhaits sont toujours les mêmes : Quand un astre tombe, alors, plein d’émoi, Je fais de grands vœux afin que tu m’aimes Et qu’en ton exil tu penses à moi. À cette chimère, hélas ! Je veux croire, N’ayant que cela pour me consoler. Mais voici l’hiver, la nuit devient noire, Et je ne vois plus d’étoiles filer.   François Coppée L’Exilée... [Lire la suite]
08 juillet 2020

un coup de mou ? Stimentos et ça repart

On peut avoir des coups de mou sans avoir forcément été opéré de la prostate. La preuve ? Je n’ai jamais été opéré de la prostate (combien de fois on peut l’être, dans une vie d’homme normal ?) et si j’ai eu deux ou trois coups de mou, dans ma vie, ça ne m’a jamais inquiété plus que ça. Peut-être même que si j’avais été plus excité, ça ne serait pas arrivé et donc, ça ne venait pas de moi. Une erreur dans le choix de l’autre, tout simplement. Et si l’autre n’est pas comme on aurait pu le croire, c’est que l’autre n’était... [Lire la suite]
14 juin 2020

pourquoi tant de « n »

Anticonstitutionnellement. On dit de ce mot que c’est le plus long de la langue française, ceux du vocabulaire technique mis à part. Je valide. Je ne dis pas non. Mais il y a d’autres mots qui sont longs et qui sont intéressants : inconditionnellement, manutentionnant et hannetonnant, pour n’en citer que trois autres. Parce que ces mots-ci chantent à mes oreilles. Et ils ont la particularité d’avoir beaucoup de « n » et il n’y en a pas tant que ça, des mots avec au moins 4 fois la lettre « n » et si on... [Lire la suite]
04 juin 2020

la culotte à l’envers

On nous ment, on nous ment tout le temps. On ne fait rien qu’à nous mentir, je vous dis. Et moi, si je vous le dis, vous pouvez me croire qu’on vous ment tout le temps. Même moi, d’ailleurs, je mens beaucoup. En particulier dans ce blog, je passe la moitié des billets que je publie à mentir, à raconter des craques, à vous faire avaler des couleuvres. En même temps, les goûts et les couleuvres, hein… Bon, oui, on le sait, qu’on nous ment et on fait avec. La plupart du temps, on s’en accommode même plutôt bien. Parce que ça nous... [Lire la suite]