03 mai 2021

un paysage par la fenêtre

Il y a longtemps que je n’ai pas pris le train, ça me procure une sensation étrange, un subtil mélange de plaisir et de crainte. De plaisir car j’aime les voyages en train, l’ambiance dans les wagons quand on n’y est pas dérangé par des passagers indélicats car bruyants et j’aime voir les paysages défiler à toute allure et essayer de lire le nom de certaines gares mais au-delà d’une certaine vitesse, ça m’est impossible, sauf pour les grandes villes car là, le nom est affiché plusieurs fois. En revanche, dans beaucoup d’autres... [Lire la suite]

21 octobre 2020

fausses excuses

Peut-être que je me suis trouvé toutes les bonnes fausses excuses du monde pour ne pas aller au rassemblement en hommage à Samuel Paty, dimanche mais non, je vous jure que j’ai passé ma journée à être tiraillé entre mon envie d’y aller et ma peur de me retrouver au milieu de plein de gens, tout d’un coup. Je n’ai pas eu le courage suffisant nécessaire à passer outre cette crainte. Je me rattraperai une autre fois, en espérant que ce ne sera pas suite à un nouveau massacre gratuit. Moi, je n’y suis pas allé parce que je suis prof de... [Lire la suite]
07 octobre 2020

il pleut, si on arrosait ça ?

Ça fait plein de jours qu’il pleut. On a même l’impression qu’il pleut sans cesse. On a même la crainte qu’on ne revive un déluge comme du temps de Noé. Mais non, ça n’est pas possible, pas à l’heure des réseaux asociaux et d’Internet. Pas à l’heure du numérique, il doit bien y avoir une application qui permette d’arrêter de pleuvoir ou d’envoyer toutes ces trombes d’eau dans des pays où il ne pleut jamais, non ? Au lieu de développer plein d’applications inutiles ou pour arnaquer les gens, ce serait tellement intelligent de... [Lire la suite]
28 avril 2017

j’avoue que j’ai (un peu) peur

Tout comme il existe des plafonds de verre qui n’arrivent pas à sauter sans qu’on s’explique vraiment pourquoi, je ne sais pas réellement justifier ce sentiment de crainte qui m’habite un peu plus fort de jour en jour depuis dimanche. Oui, parce que dimanche soir, une fois le moment d’euphorie passé, je suis retombé dans le réel. Dans la crudité de la vérité du quotidien. J’ai eu du nez quand j’ai dit que je m’étais abstenu d’ouvrir une bouteille de Prosecco pour arroser une certaine victoire car il ne fallait évidemment pas brûler la... [Lire la suite]
14 décembre 2015

un soulagement, malgré tout

Encore une fois, hier soir, j’ai ressenti de la fierté au vu des résultats de ce deuxième tour des élections régionales de 2015. De la fierté après la crainte et le découragement de la semaine précédente. Les français se sont réveillés et ont fait ce qu’il fallait pour qu’aucune région ne soit accaparée par ceux qu’on connaît (peut-être mal mais tant pis, ce qu’on en connaît, ça suffit, à mon sens), de la fierté pour ce sursaut républicain et qu’on ne se méprenne pas sur le sens de ce mot qui, lui aussi, a été accaparé par un parti de... [Lire la suite]