02 février 2020

des champs de crêpes

Des crêpes, il y en a de toutes les sortes, qu’elles soient déjà sucrées ou salées, comme celles que nous savons si bien faire en France ; qu’elles soient à mille trous comme celles qu’on mange au Maroc, vous savez, ces petites crêpes rondes (forcément) sur lesquelles on verse un peu de miel quand elles sont encore chaudes et ça fond dans la bouche et c’est un délice digne du paradis sur terre même si ce serait plus juste de dire qu’on pourrait se damner pour en manger une de plus. Il y a aussi des crêpes à l’autre bout du... [Lire la suite]

23 janvier 2020

obligé de m’expliquer, encore une fois

C’est pendant que j’étais en train de faire cuire des crêpes, chez le patron, que ma mère m’a appelé, hier. Je n’avais pas imaginé un seul instant qu’elle ait pu être surprise de la parution de mon billet d’hier, des confidences que je lui avais faites au vu et au su de tout le monde. Et encore une fois, j’avoue que je me suis pris à mon propre piège, en tentant simplement de faire de l’humour (sur moi, ça a parfaitement bien marché, c’est déjà ça !) mais je n’ai pas pensé un seul instant que ma mère aurait pu croire que j’avais... [Lire la suite]
03 août 2018

petit manuel de poche pour bien mentir à ses proches

Le gros mensonge Oh la la, elles ont l’air bon, tes crêpes, hmmm Désolé, je ne peux pas t’en donner Pourquoi ? C’est ma voisine qui me les a données et elle les a faites juste avant de mourir alors, t’en donner, c’est un peu ne pas honorer sa mémoire vu qu’elle les a faites pour moi, rien que pour moi, qu’elle m’a dit, avant de mourir, la voisine   La restriction mentale  Oh la la, elles ont l’air bon, tes crêpes, il t’en reste une ou deux ? Non (sous-entendu) il m’en reste mais elles ne sont pas pour... [Lire la suite]
06 mars 2018

tiens, il pleut !

Tiens, il pleut ! Il faut dire qu’il y avait longtemps. Au moins deux jours. Et là, ça me semble être de l’eau de grosse pluie, genre giboulée. Oui, parce que sur la terrasse, les traces ne sont pas les mêmes que quand il s’agit d’une bruine ou d’une simple ondée. Non, là, ça ressemble à  une bonne pluie de derrière les fagots, une bonne pluie des familles. Je me répète, mais ça m’a tout l’air d’être une giboulée. Comme au mois de mars. Pardon ? Nous sommes au mois de mars ? Ah oui ? Déjà ? Enfin non, je... [Lire la suite]
06 février 2016

cher mettre

Aujourd’hui, nous allons continuer à parler des expressions mais ce sera principalement (et même exclusivement) axé sur le verbe mettre tout en conservant des parties du corps. Je vais même vous proposer de servir de cobaye pour certaines illustrations, si vous le voulez bien. D’abord, à propos de mes mains. J’ai la chance de pouvoir mettre la main à la pâte assez facilement et en cette période de Chandeleur, je trouve que c’est plutôt de bon aloi. Sauf que moi, je ne fais jamais de crêpes. Je n’ai pas la poêle qui va bien pour les... [Lire la suite]
30 octobre 2015

l'inconnue du TGV

C'est bien plus souvent qu'on ne peut le supposer que les choses les plus incroyables arrivent dans la vraie vie comme si c'était dans un film. Il en est de même bien sûr pour les rencontres. Celles qui peuvent aller jusqu'à bouleverser votre vie, vous retourner comme une crêpe et vous laisser pantois le temps de comprendre ce qui vous arrive. Alors, votre cœur bat la chamade, vous avez l'air niais et vous vous demandez si vous n'êtes pas en train de rêver. C'est pour tout cela qu'on dit alors que l'affection dépasse la réalité. ... [Lire la suite]
07 septembre 2014

faits divers sablais

C’est étrange comme un faits divers passé juste en face de chez Renée (en a-t-on parlé dans les medias nationaux ?) peut me sembler lointain et ne pas m’affecter du tout alors que justement, a contrario, quand c’est raconté au journal télévisé, je suis assez friand de cela. Ça fait donc partie des paradoxes de la vie. En tout cas, même si au fond de moi, j’aimerais en savoir plus sur ce qui s’est passé, comme je suis en vacances, quelques part, je m’en fous un peu, beaucoup, passionnément. Ça a commencé quand nous avons... [Lire la suite]
02 septembre 2014

oublier les crêpes

J’ai oublié de parler de samedi soir, chez Renée. Et vous le verrez au fil des lignes de ce billet, ce n’est pas la seule chose qui aura été oubliée ce soir-là. Comme bien souvent, quand nous arrivons aux Sables, le premier soir, c’est Renée qui a tout préparé pour nous accueillir. Mais là, parfois, on a un peu honte, elle vient de faire 82 ans et comme elle est moins en forme depuis un an, on a accepté mais on aurait pu aussi aller manger des crêpes au restaurant en bas de sa rue. Mais non, elle a voulu nous faire plaisir et elle a... [Lire la suite]
01 septembre 2013

trois crêpes

Un des rituels des Sables d’Olonne, quand nous venons y passer un peu de nos vacances, après la découverte de l’appartement que nous louons, quand celui-ci est un que nous ne connaissons pas, les courses contre la montre pour avoir le minimum vital et un peu plus  et l’emménagement, un des rituels, un peu plus sympa que les précédents, c’est le premier dîner chez Renée. Renée, c’est une gaillacoise mâtinée sablaise. Ça donne une femme de l’océan avé l’assent qui chante et certains mots que tout le monde peut ne pas comprendre. ... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,