01 octobre 2018

l’un au milieu des autres

Ce matin, j’ai repris mes habitudes du lundi, à 7h30, je suis sorti, il faisait à peine plein jour et encore un peu nuit, les rues étaient calmes, surtout les transversales car le cours Édouard  Vaillant, qui mène aux quais, commençait d’être bien occupé par des voitures aux phares allumés. Pour le traverser, il m’a fallu montrer patte blanche et ma carte de résident. Une fois cette espèce d’octroi franchi, je suis allé attendre un tram pour la place des Quinconces et là, je me suis retrouvé au milieu des autres. Parmi eux, il y... [Lire la suite]

13 mars 2018

ouais, si ça se trouve, elle a fait une fugue

Hier soir, alors que je sortais de chez moi pour me rendre en ville en vue d’assister à une représentation du Requiem de Mozart, à l’Auditorium, je partais dans la direction de la petite rue Dupaty où j’avais soigneusement et intelligemment stationné ma voiture, pas dans le parking de mon immeuble, pour une fois, afin d’éviter les éventuels bouchons en sortant de chez moi. Ainsi, je m’évitais un bon quart d’heure de roulage au pas et de feux éphémères. Sauf qu’en arrivant au coin de cette fameuse rue Dupaty, je ne la vois pas. Je ne... [Lire la suite]
29 janvier 2018

si tu n’as besoin de rien, tu m’appelles, hein ?

Des fois, je me demande. Je m’interroge. Je me pose la question suivante : en cas d’incivilité ou de paresse évidente, doit-on faire à leur place ce que les autres n’ont pas fait ? Je m’explique avec trois exemples dont le premier concerne mon voisin direct. Régulièrement, il laisse son sac poubelle plein sur le palier, sur son paillasson, certes, mais sur le palier quand même. Et moi, quand je pars bosser, à 3h ou 3h30 du matin, je reconnais que ce n’est pas un spectacle des plus plaisants d’autant que moi, les sacs... [Lire la suite]
16 janvier 2017

il y a un moment, il faut savoir dire stop

C’est ce que se disent tous les conducteurs qui voient le panneau correspondant. Enfin, la majorité d’entre eux. Parce qu’on en connaît certains, ils sont moins précautionneux du code de la route. Et ça se généralise. Les passages aux stops sans s’arrêter, idem aux feux rouges et je ne passerai pas sous silence les sens interdits pris quand même parce qu’il ne faut pas déconner, ça n’engage à rien de les prendre tant qu’il n’y a personne qui vient dans le sens contraire, le bon sens. Dans l’immeuble de l’autre côté de la rue, c’est... [Lire la suite]