05 août 2019

nous sommes sur le pont, en attendant de davigner

Nous sommes sur le pont, moi et mon égo, en attendant qu’on nous autorise à davigner. Je suis rentré hier soir, de Biscarrosse et là, je retrouve mes habitudes de bordelais, sans piscine au pied de la terrasse quand je suis dans le séjour et sans chiens pour me permettre de retrouver mes treize ans, comme à chaque fois que je joue avec eux. Je retrouve les corvées inhérentes à mes us et coutumes quotidiens dont les courses du lundi matin. Et tout à l’heure, je retrouverai mon fauteuil relax sur la terrasse pour un moment de... [Lire la suite]

31 juillet 2019

3 paquets de protections hygiéniques

En arrivant à la caisse du supermarché (à partir de quand est-on un supermarché ?), je me trouve juste derrière une dame un peu âgée mais quand même plutôt alerte. Rien d’étonnant à ce qu’il y ait une dame un peu âgée devant moi. Rien d’étonnant non plus à ce qu’elle soit un peu alerte. Tout est normal dans le meilleur des mondes. Il fait un peu chaud mais ça reste raisonnable. La dame a l’air plutôt sympathique. Elle parle facilement toute seule. Peut-être est-ce probablement parce qu’elle doit vivre seule et elle en a pris... [Lire la suite]
10 octobre 2018

j'ai pris du retard

Je viens de prendre du retard, sans m’en rendre compte, insidieusement. J’avais pris le rythme d’écrire pour le lendemain, depuis quelques temps et ça me permettait de ne pas me stresser en cas d’angoisse de la page blanche. Et là, je ne sais pas ce qui s’est passé mais une chose est sûre, hier, j’ai écrit en rentrant de mes corvées et je me suis dit que zut, il y avait encore le billet du jour à écrire alors que je n’étais pas très en forme et que bon, et tout et tout, quoi, vous me comprenez, hein ? Alors, hier soir, j’ai... [Lire la suite]
03 octobre 2017

à la différence d'hier

À la différence d’hier, hormis tout le travail que j’ai abattu de sang presque froid, ce matin, au boulot, cet après-midi, je pense que je vais d’abord me reposer avant de me mettre à certaines corvées qui m’attendent. Elles n’ont qu’à s’armer de patience. D’un peu de patience. Voire de beaucoup de patience. Parce que je ne suis pas vraiment d’humeur badine. Ou alors, éventuellement, à sortir celle de mon placard à punition et à m’en servir contre ceux qui me casseraient un peu trop les pieds. Ou les oreilles. Il y a des jours, comme... [Lire la suite]
02 octobre 2017

j’ai (presque) fini ce que j’avais à faire

Ça y est, il est quasiment 11h pétantes (attention à la couche d’ozone !) et j’ai (presque) fini tout ce que j’avais à faire. Normalement, j’aurais pu (ou dû) le faire cet après-midi mais en rentrant de courses, tout à l’heure, je me suis dit que tant qu’à faire, pourquoi procrastiner une fois de plus ? Atchoum ! Ah tiens, mon corps vient d’exprimer une sternutation digne des grands froids hivernaux. Serais-je enrhumé ? Non, je ne crois pas. Un corps étranger serait-il entré dans une de mes narines à l’insu de... [Lire la suite]
16 juillet 2017

écrit vendredi pour dimanche

Dimanche, à l’heure ou s’assombrira la campagne, nous reprendrons la route du retour. Revenir à Bordeaux, ça n’est pas vraiment revenir à ses origines même si j’ai comme l’impression plutôt agréable d’y avoir toujours vécu. C’est ce qu’on appelle une intégration réussie. Ou alors, je ne m’y connais pas. Et donc, normalement, afin de me préserver mon lundi pour vaquer à mes corvées hebdomadaires de mon dernier jour de chaque week-end, nous pourrions donc rentrer dimanche soir après dîner. Il suffira de ne pas trop de charger l’estomac... [Lire la suite]

17 avril 2017

je déteste les lundis fériés

À contrario de Juliette Gréco, ce ne sont pas les dimanches que je hais mais les lundis fériés. Il doit y en avoir trois par an et à chaque fois, ça me rend légèrement hargneux. Bon, je vous l’accorde, hargneux, c’est sans doute un mot un peu fort mais je peste malgré tout beaucoup en mon fors intérieur. Parce que, pour moi, les lundis fériés, ça ne change rien à mes différentes routines. Je ne travaille jamais le lundi donc, un lundi comme aujourd’hui, c’est un lundi comme les autres. Sauf que cette fois, il a l’air d’être au soleil... [Lire la suite]
22 décembre 2016

pendant qu'il bruinasse sur Bordeaux

Pendant qu’il bruinasse sur Bordeaux, il pleut sur Berlin. Et je me dis qu’on a encore de la chance, nous. La bruine, ce n’est pas trop gênant, encore. Quoique… quoique… La terrasse n’a jamais été aussi propre depuis des semaines. Cette eau qui fait un peu semblant de tomber, finalement, elle a bien mouillé les dalles en les nettoyant, lentement mais sûrement. Ça fera du bien, un peu d’humidité qui reste surtout pour les plantes. Il y a très longtemps qu’on subissait un temps anormalement sec. C’est comme quand on passe des mois sans... [Lire la suite]
06 décembre 2016

c'est la faute de Laura si je n'ai pas fait la sieste alors que j'en avais envie

Je me demande si, tout compte fait, je n’aurais pas dû m’organiser autrement. C’est vrai, ça, au lieu d’aller en ville pour rendre des CD à la bibliothèque et en emprunter d’autres avant d’aller faire mon come-back à la salle de sports après six mois d’abstinence, j’aurais pu tout simplement me mettre en cuisine et rédiger mon billet quotidien pour publication dans ce blog. Mais non, j’ai préféré la première solution, aller en ville dès le début de l’après-midi, histoire de me débarrasser de ces corvées car c’en sont (et... [Lire la suite]
11 novembre 2016

appelez-moi Hubert, très chers

À partir d’hier, appelez-moi Hubert, mes amis chers et je peux vous assurer que je ne fais pas des vers, ce midi. Oui, parce qu’il est environ 11h57 à l’heure où je commence ce billet. Je suis rentré du boulot, il y a un peu plus de trente minutes, après avoir eu le temps de faire des courses au centre commercial afin de me débarrasser des corvées pour avoir l’après-midi devant moi, l’après-midi de liberté. Liberté de ne rien faire. Sauf que je sais que je vais cuisiner en prévision de mon dîner de demain soir où nous serons huit. Le... [Lire la suite]