02 octobre 2017

j’ai (presque) fini ce que j’avais à faire

Ça y est, il est quasiment 11h pétantes (attention à la couche d’ozone !) et j’ai (presque) fini tout ce que j’avais à faire. Normalement, j’aurais pu (ou dû) le faire cet après-midi mais en rentrant de courses, tout à l’heure, je me suis dit que tant qu’à faire, pourquoi procrastiner une fois de plus ? Atchoum ! Ah tiens, mon corps vient d’exprimer une sternutation digne des grands froids hivernaux. Serais-je enrhumé ? Non, je ne crois pas. Un corps étranger serait-il entré dans une de mes narines à l’insu de... [Lire la suite]