11 juillet 2022

couper l’herbe sous le pied

Pour couper court à toute tentative de rébellion dans les membres et les organes de mon corps, la dictature de ma personne a décidé de prendre une douche plus longue que d’habitude, hier après-midi. En effet, je l’avoue, hier matin, en prévision d’une première promenade avec les chiens, je ne m’étais lavé que les dents et comme j’y suis retourné l’après-midi malgré la chaleur, je n’ai fait ma toilette complète que vers 17h. Après tout, il n’y a pas mort d’homme si je ne m’étais pas lavé depuis le réveil, pour une fois. Je n’ai pas vu... [Lire la suite]

10 juillet 2022

journées portes ouvertes

Ne voilà-t-il pas que maintenant, c’est mon nombril qui m’a envoyé une demande pour pouvoir s’exprimer dans les colonnes de ce blog. Et là, moi, je dis stop ! C’est mon blog, je ne vais pas laisser la parole à chaque membre de mon corps ou à chacun de ses organes. Parce que, après mon sexe, après mes fesses, si j’accède à la revendication de mon nombril, pourquoi pas mes oreilles ? Pourquoi pas ma vésicule biliaire ? Pourquoi pas ma pomme d’Adam ? C’est vrai, ça, on leur donne un sexe et des fesses et ils vous... [Lire la suite]
29 juin 2022

c’était bon, hein ?

Alors, c’était bon, hein ? Oui, comme d’habitude. On a bien fait de se retrouver, ça m’a manqué, nos moments rien qu’à tous les deux. Ça va, tu n’as besoin de rien ? Euh non, ça va, merci. Tu sais, tu n’as pas besoin de te plier en quatre quand on est ensemble, je suis avec toi et je suis bien, il n’y a que ça qui compte. Bon, d’accord mais si tu as besoin ou envie de quelque chose, surtout, tu n’hésites pas, hein ? Si j’ai envie de quelque chose, ça ne pourra être que toi, dont j’ai envie. Et si j’ai besoin de quelque... [Lire la suite]
11 juin 2022

prendre conscience qu’on vieillit

Je ne sais pas à quel moment on prend conscience qu’on a vraiment commencé à vieillir. Je me demande parce que c’est un peu… comment dire ? Je ne trouve pas l’adjectif qui correspondrait le mieux au fond de ma pensée. En gros, ça ne prévient pas, ça arrive et ça vous attrape sans qu’on n’ait jamais le temps de dire ouf et un jour, on se rend compte qu’il y a quelque chose d’irrémédiablement changé et ça n’est pas parce qu’on a mal dormi, ça n’est pas parce qu’on a trop fait la fête ni parce qu’on n’est pas en forme,... [Lire la suite]
11 avril 2022

se débarrasser du corps

C’est très bizarre, parfois, ce qui peut se passer dans la rue. Il suffit de ne pas avoir le regard vissé à son téléphone portable, il suffit de ne pas forcément toujours surveiller où on met les pieds ni forcément rêver en voyant les nuages passer dans le ciel. Non, parfois, il faut aussi se rappeler qu’il y a des gens qui vivent autour de nous. Qu’il y a des événements qui surviennent, des gens qui n’ont rien d’extraordinaire à faire et d’autres, qui sortent de la banalité affligeante du quotidien. J’en veux pour preuve cette... [Lire la suite]
27 mars 2022

comme une espèce de lassitude

Je ne sais pas à quoi c’est dû mais je ressens comme une espèce de lassitude. Je sais, c’est un peu impudique de parler de choses aussi personnelles, ça fait très réseau social mais oui, c’est vrai, je manque d’enthousiasme car je ressens vraiment comme une espèce de lassitude. Ça ressemble à un coup de mou comme après trois semaines de vacances et qu’on retombe dans les routines quotidiennes. Non pas que ça ne me rende pas heureux de rentrer chez moi, bien au contraire mais bon, c’est plutôt que tout d’un coup, on y prend goût à être... [Lire la suite]

12 mars 2022

sans préliminaires ?

On parle des femmes et de leur droit à l’égalité qui est bien évidemment incontestable et même plus, qui est indispensable, ce n’est pas le sujet. Non, le sujet, ce serait plutôt d’évoquer un peu le statut des hommes dans notre société actuelle. Car on l’oublie facilement mais les hommes ont aussi un cœur qui bat derrière leur corps viril et sous leur pilosité parfois épilée, parfois non, peut se cacher une sensibilité extrême. Les hommes sont autant capables de ressentir des choses que les femmes. Et je voudrais juste évoquer un... [Lire la suite]
19 janvier 2022

le jour d'après

J’écris au jour le jour, au fur et à mesure que les choses arrivent, au fur et à mesure de ce que je ressens et advienne que pourra. En même temps, ça crée une espèce de décalage car le billet d’hier matin a été écrit quelques heures avant le départ de papa et donc, tout d’un coup, les choses me semblent décalées mais comme je suis dans la sidération et que je me sens décalé ou en décalage, ça m’est un peu égal, à vrai dire. Et puis au fond, un jour d’écart, maintenant, quelle importance ? Et puis comme de toute façon, nous... [Lire la suite]
08 décembre 2021

donner tout ou partie de mon corps

Non, après une très grande réflexion, j’ai finalement décidé que je ne donnerai pas mon corps à la science. Ça m’a pris du temps pour en arriver à prendre cette décision qui, je pense, est la meilleure qui soit à mon niveau. J’ai longuement pesé le pour et le contre, j’ai énormément hésité car je me suis dit qu’en bon chrétien non croyant, je pouvais peut-être rendre service une fois mort mais justement, comme mon côté non croyant a pris le dessus sur mon côté chrétien, la balance a penché du côté qui m’arrange moi mais qui, et j’en... [Lire la suite]
23 septembre 2021

(h)ardeurs

Quand la flamme de mon désir rencontrera la chaleur du tien Et nous nous tiendrons chaud pour les longues soirées d’hiver Pour les nuits de frimas Pour les nuits et les brouillards   Et je ferai feu de tout bois Le soir au fond de toi Sauf si c’est toi Qui vient trouver refuge au fond de moi   Nos corps feront des étincelles, nos sexes des escarbilles Nos mains pétilleront et nos souffles ne sauront pas éteindre Ces incendies d’amour Ces torrents d’ardeurs   Et tu feras feu de tout bois Le soir au fond... [Lire la suite]